Questions fréquemment posées

Visa canadien
L'obtention d'un visa canadien est-elle garantie ?
 

La réponse à cette question est négative. L'obtention de tout type de visa nécessite de dépenser de l'argent. Une partie des frais est versée au ministère de l'Immigration du Canada pour examiner le dossier de visa, et une autre partie des frais est consacrée à la traduction de documents, à la préparation de documents, à l'obtention d'un certificat de langue, à la prise d'empreintes digitales, etc.

La première étape pour obtenir tout type de visa est de vérifier vos conditions, puis de choisir la meilleure méthode d'immigration en fonction de ces conditions. Dans les prochaines étapes, il est nécessaire de préparer les documents requis pour ce type de visa et de soumettre votre demande en ligne via le site Web du ministère de l'Immigration du Canada avec les documents nécessaires. Pour des informations plus détaillées dans ce domaine, lisez la section "Comment obtenir un visa canadien" de cet article.

Avec un visa de visiteur canadien, les Iraniens peuvent voyager dans d'autres pays en plus du Canada lui-même :

Mexique

chemisier

Îles d'Antigua-et-Barbuda

Anguilla

Cuba

îles Turques-et-Caïques

Géorgie

Diamètre

Costa Rica

Panama

Bermudes

Îles Vierges britanniques

République dominicaine

Monténégro

Macédoine du Nord

 

La durée de l'examen des dossiers varie selon le type de visa. La réponse aux visas de résidence temporaire canadiens prend généralement d'une semaine à 6 mois, et la réception des résultats des visas de résidence permanente canadiens prend généralement 6 mois ou plus. Cette durée a été exprimée sous forme de moyenne et l'expérience a montré que la durée de traitement des demandes de visa canadien change constamment en fonction des conditions de l'ambassade.

La durée de validité varie selon le type de visa. Par exemple, la validité du visa d'études est aussi longue que la durée des études, les visas de travail sont généralement de 2 ans et les visas touristiques pour les Iraniens sont généralement de 5 ans.

Pour un visa touristique canadien, vous devez fournir des fonds bancaires égaux au coût de la vie pour la durée de votre séjour au Canada. Habituellement, le coût de la vie au Canada est de 2 000 dollars. 

Par exemple, si vous souhaitez rester au Canada pendant 3 mois, vous devez fournir au moins 6 000 000 $ en fonds bancaires. Il est également nécessaire de souscrire une assurance médicale pour la durée de votre séjour au Canada. Le coût de l'assurance médicale est d'environ 5 dollars par jour, et pour une période de trois mois, son montant est de 450 dollars, qui doivent être ajoutés au solde bancaire total. 

 Pour les Iraniens, il est recommandé de prévoir un montant plus élevé. 

Immigration au Canada

La méthode la plus simple pour immigrer au Canada dépend de votre situation personnelle. Chaque méthode de migration comporte des étapes et prend du temps. Mais parmi celles-ci, 4 méthodes sont parmi les plus populaires et les plus simples pour immigrer au Canada :

Entrée express

Immigration scolaire 

Programmes de sélection provinciaux PCP 

Parrainage

Non, pour immigrer au Canada, divers coûts sont nécessaires, tels que le coût de la traduction de documents, le coût de l'examen des demandes dans divers programmes d'immigration, le coût de l'embauche d'un avocat spécialisé en immigration si vous souhaitez avoir un avocat, le coût de évaluer les documents si nécessaire, et le coût du voyage vers d'autres pays pour faire le processus canadien d'empreintes digitales.

Le Canada accepte les certificats de langue anglaise et française pour ses programmes d'immigration. En anglais, IELTS General et Selpip General sont acceptables, et en français, TEF et TCF sont acceptables.

Le score linguistique requis est différent selon chaque programme d'immigration canadien, qui varie généralement de NCLC 4 à NCLC 7. 

Le visa de résident temporaire du Canada-VRT est un type de visa qui est délivré aux demandeurs qui ont l'intention de rester dans ce pays pour une courte période de temps et est à l'opposé du visa de résident permanent du Canada. Le visa d'études canadien, le visa de travail canadien et le visa touristique canadien sont des types de visas de résidence temporaire. Pour demander ce type de visa, vous devez convaincre l'agent d'immigration canadien que vous quitterez ce pays après la fin de votre séjour temporaire au Canada. 

Au début, en donnant naissance à un enfant au Canada, vous ne pouvez pas obtenir la résidence permanente au Canada, mais votre enfant né est considéré comme un citoyen canadien selon la loi du gouvernement canadien. Une fois que votre enfant a atteint l'âge légal de 18 ans, il peut demander un visa de parrainage parental pour vous et obtenir la résidence permanente au Canada.

 En 2022, les 8 emplois les plus en demande au Canada comprennent :

1. Gestionnaire de la comptabilité
Code d'emploi : 0601

Salaire : 50 $ de l'heure
2. Développeurs Code de poste de développeur 
 : 2174, 2175

Salaire : 38,46 $ de l'heure
3.
Code d'emploi du directeur du marketing

 : 0124 Salaire : 43,27 $ de l'heure
4. Infirmière autorisée
Code d'emploi : 3012

Salaire : 40 $ de l'heure
5.
Code d'emploi du chauffeur

 : 7511, 7512, 7513, 7514 Salaire : 19,50 $ de l'heure
6. Représentant du service à la clientèle
Code d'emploi : 6551, 6552

Taux de rémunération : 19 $/heure
7. Job Code Engineer
: 2131, 2132, 2133, 2134, 2141, 2142, 2143, 2144, 2145, 2146, 2147, 2148 Salaire

: Environ 44 $/heure
8.
Code d'emploi du comptable

: 1111 Salaire : 35,75 $ de l'heure
 

Oui. Les programmes d'immigration canadiens sont l'un des systèmes les plus simples et les plus rapides au monde qui mènent à la résidence permanente des candidats.

Non, mais l'âge est l'un des facteurs importants qui influencent les systèmes de notation de l'immigration. Par exemple, les candidats de plus de 47 ans ne sont pas éligibles.

Non, il n'est pas nécessaire d'avoir une offre d'emploi pour immigrer au Canada. Il existe des programmes d'immigration auxquels vous pouvez postuler sans offre d'emploi.

Les provinces de la Colombie-Britannique et de la Saskatchewan sont parmi les provinces canadiennes les plus faciles à immigrer.

Certains programmes d'immigration canadiens n'exigent pas de diplôme; Mais notez que le fournir augmentera votre score et vos chances.

Un résident permanent ou une RP canadienne est un citoyen d'un autre pays qui a obtenu la résidence permanente dans ce pays. Avec cette licence, vous pouvez vivre et travailler n'importe où dans le pays. Les résidents permanents du Canada bénéficient de nombreux avantages et après un certain temps, ils peuvent devenir citoyens du Canada.

Une fois que le statut du demandeur devient résident permanent, il peut vivre et travailler n'importe où au Canada. Dans le cas contraire, le demandeur doit obtenir les autorisations d'emploi correspondantes. Cette licence s'appelle le permis de travail.

Non Mais l'histoire du voyage au Canada et la connaissance de ce pays auront un effet positif sur votre cas.

Dans certains programmes d'immigration, tels que l'investissement, l'entrepreneuriat et le travail indépendant, selon les conditions de chaque demandeur, une entrevue est menée afin de déterminer et de vérifier leurs objectifs et leurs activités et leur conformité à la loi.

Oui. Avoir des parents au premier et au deuxième degré au Canada augmentera votre score dans les programmes d'immigration.

Il est possible pour le demandeur d'agir seul. Vous pouvez également utiliser les services d'un avocat et d'un consultant officiel en immigration au Canada, membre de l'Organisation pour la surveillance des consultants officiels en immigration canadienne (ICCRC).

Il a été constaté à plusieurs reprises que des candidats qui ont postulé seuls ont été rejetés en raison de défauts dans leurs dossiers d'immigration. L'embauche d'un avocat et d'un consultant est certainement un gros avantage malgré les nombreux programmes d'immigration qui peuvent augmenter les chances que votre dossier soit accepté.

Frais d'immigration

Immigrer au Canada par le tourisme

Immigrer au Canada par l'éducation

Immigrer au Canada via JobOffer

Immigrer au Canada grâce à des travailleurs qualifiés

Immigrer au Canada grâce au parrainage

Bien sûr, il convient de noter que le moyen le moins cher  d'immigrer au Canada  n'est pas nécessairement le meilleur moyen d'immigrer chez vous. Chacun de ces programmes d'immigration a ses propres conditions, et si vous remplissez leurs conditions, vous pouvez postuler pour ce programme.

Le coût d'immigration au Canada dépend du type de programme d'immigration choisi et du nombre de demandeurs, et son montant varie.  

Par exemple, pour les visas temporaires tels que les visas étudiants canadiens, vous devez payer plusieurs frais, dont les frais de dossier à l'université, les frais de dépôt universitaires (dont certaines universités), les frais d'examen de la demande de visa étudiant au bureau d'immigration, et fournir des frais de scolarité pour une année d'études et une année de vie. Si vous allez faire la demande avec votre conjoint et votre ou vos enfants, s'y ajouteront les frais d'instruction du dossier et les frais de séjour et d'hébergement de chacun d'eux. 

Pour le visa d'études canadien, d'autres frais sont requis, tels que le coût du test de langue, le coût de la traduction des documents scolaires, le coût de l'obtention de mauvais antécédents, et si vous souhaitez engager un avocat spécialisé en immigration, vous devez ajouter le frais d'avocat à vos frais totaux. 

Si vous souhaitez postuler aux programmes Federal Skilled Worker et Federal Technical Skilled Worker qui font partie des programmes Entrée express, la réponse est oui et vous devez fournir un soutien financier au Service d'immigration canadien selon la table Lyco, mais si vous voulez pour postuler au Programme de l'expérience canadienne, ou Pour obtenir plus de points dans l'Entrée express, vous n'avez pas besoin de fournir de ressources financières.

Le coût de traitement d'une demande de visa d'études au ministère de l'Immigration du Canada est de 150 dollars canadiens. Si vous n'avez pas pris d'empreintes digitales au cours des 10 dernières années, vous devez payer 85 $ pour la prise d'empreintes digitales.

Travailler au Canada

En général, il n'y a pas d'âge limite pour obtenir un visa de travail canadien. Bien sûr, les visas de travail qui nécessitent une offre d'emploi peuvent avoir une limite d'âge en fonction des conditions de l'employeur.

Les visas de travail canadiens sont généralement délivrés pour 1 à 2 ans et leur validité maximale est de 4 ans.

Non, mais il est possible de convertir un visa touristique en visa de travail ou d'études sous certaines conditions. Pendant votre séjour touristique au Canada, vous pouvez chercher du travail et si vous recevez une offre d'emploi, vous devez   faire une demande de visa de travail à l'extérieur du Canada .

De plus, sous certaines conditions, vous pouvez être admis à l'université et demander un visa d'études à l'extérieur du Canada. Une fois que vous avez obtenu un visa d'études, vous avez la possibilité de travailler à temps partiel pendant vos études.

Après avoir obtenu un diplôme d'un cours de plus de 8 mois et d'une université ou d'un établissement d'enseignement avec un numéro DLI au Canada, vous pouvez demander un visa de travail post-études ou PGWP.

Cela dépend du type de crime. De plus, un acte peut être reconnu comme un crime en Iran, mais pas au Canada, ou vice versa.

 Il y a des crimes qui vous empêchent d'obtenir un visa de travail canadien; Y compris:

Alcool au volant

Vol

Violation du code de la route

Battre

Conduite dangereuse

Possession de drogues illégales

La façon d'obtenir un visa de travail canadien dépend de la date du crime et de la distance entre cette date et l'heure de dépôt de la demande de visa de travail.

  1. Si cette période est de 5 ans ou moins, le demandeur peut demander un permis de séjour temporaire ou un PST en même temps qu'il demande un visa de travail afin de surmonter le problème d'interdiction d'entrer au Canada.
  2. Si le temps qui s'est écoulé depuis la fin de la peine et de la peine est de 5 ans ou plus, le demandeur peut demander une réhabilitation, qui est une solution permanente à l'interdiction d'entrer au Canada.
  3. Cependant, si 10 ans ou plus se sont écoulés depuis la condamnation et la peine pour un crime non grave jusqu'au moment de la soumission d'une demande de visa de travail, la personne sera considérée comme réhabilitée. Ici, le temps qui passe spontanément a vaincu ses inhibitions. Contrairement à la demande de réhabilitation, aucun document n'est requis ici, et seul l'agent d'immigration évaluera le cas du demandeur.

Oui, le conjoint et les enfants d'une personne titulaire d'un visa de travail temporaire peuvent l'accompagner au Canada. Dans la plupart des cas, les titulaires d'un visa de travail temporaire demandent un visa de travail indépendant pour leur conjoint et un visa d'études pour leurs enfants afin qu'ils puissent étudier dans des écoles canadiennes.

Pour l'emploi dans des emplois liés à la santé publique, les candidats sont toujours tenus de subir des tests médicaux pour confirmer leur état de santé. Pour les autres professions, selon le pays d'origine du demandeur, il ou elle peut être tenu(e) de subir des tests médicaux avant que la demande de visa de travail ne soit approuvée.

Oui, il est possible d'agir simultanément. Les candidats peuvent avoir une double intention, ce qui signifie que le candidat peut travailler temporairement au Canada, puis vivre et travailler de façon permanente au Canada.

Entrée express

Le système de classement global (CRS) a été conçu pour évaluer les candidats à la résidence permanente au Canada en 2015. Vous recevez un score CRS basé sur divers facteurs tels que l'âge, l'éducation, l'expérience de travail et le niveau de langue. Les candidats ayant le score CRS le plus élevé recevront une invitation à la résidence permanente.

Le score maximum dans ce système est de 1200.

Les éléments suivants peuvent augmenter votre score CRS :

Améliorer le score de langue

Fournir un certificat de langue dans une langue seconde (anglais ou français).

Augmenter l'expérience de travail

Recevoir une offre d'emploi d'un employeur canadien

Avoir des antécédents d'études et de travail au Canada

Recevoir la nomination provinciale

Améliorez votre diplôme

Cela dépend de votre score. Si votre score est élevé dans le programme par lequel vous avez créé votre compte Entrée express, vous recevrez une invitation aux premiers tirages. Sinon, vous devez attendre que le score baisse. Bien sûr, après douze mois de création d'un profil Entrée express, ce profil expire et vous devez le recréer.

Le dossier peut être rejeté pour diverses raisons, notamment des documents incomplets, des informations contradictoires ou incorrectes, un casier judiciaire, des maladies dangereuses du demandeur et le non-envoi de la demande à temps. Mais en général, si les informations et documents sont corrects et que les éléments mentionnés n'existent pas, le dossier ne sera pas rejeté.

Oui. Parfois, par exemple, les conditions du demandeur et de sa femme sont différentes et chacun d'eux a la possibilité de recevoir une invitation. Les gens peuvent créer deux profils distincts et déclarer l'autre personne comme conjoint. Ensuite, l'un des fichiers ayant reçu l'invitation plus tôt annulera l'autre fichier.

L'expérience professionnelle doit être en rapport avec le diplôme et dans son domaine. Par exemple, vous ne pouvez pas postuler pour la coiffure avec un diplôme en mécanique.

Non Les candidats qui présentent une demande par l'intermédiaire d'une province doivent avoir l'intention de rester dans cette province. Cependant, selon la loi canadienne, après être entrés au Canada et avoir obtenu la résidence permanente, ils sont libres de vivre, de travailler ou d'étudier n'importe où au Canada.

Oui. Le conjoint et les enfants à charge et mineurs peuvent être inscrits au dossier de la personne principale. Toutes les personnes feront l'objet d'un contrôle médical et de sécurité par le gouvernement canadien.

Expérience canadienne

Oui. Vous pouvez postuler à ce programme lorsque le nombre total d'heures atteint 1 560, ce qui équivaut à un an.

Vous devez travailler 30 heures par semaine au Canada pendant un an. Si vous avez travaillé moins d'heures, vous devez travailler plus d'un an pour atteindre 1 560 heures. Le nombre d'heures supérieur à 30 heures n'est pas compté.

Non Vous devez terminer vos études au Canada et une année d'expérience de travail est calculée après vos études.

Oui. Votre présence au Canada n'est pas une exigence pour ce programme.

Non Mais si vous voulez obtenir des points grâce à l'éducation, vous devez avoir un diplôme.

Oui. Vous devez avoir le score minimum requis dans l'un des tests approuvés en anglais ou en français.

Non Il n'est pas nécessaire de soumettre une lettre de solde de compte pour le Programme de l'expérience canadienne.

Oui. Vous n'avez pas besoin de travailler pour ce programme.

Oui. Les congés payés ou une période de vacances payées sont comptés dans les antécédents de travail du Programme de l'expérience canadienne.

Cette question n'est pas claire du tout et dépend entièrement de l'opinion et des politiques du ministère de l'Immigration. Par exemple, lors de la loterie du 13 février 2021, le Département de l'immigration a envoyé des invitations aux personnes ayant obtenu un score minimum de 75. Mais en général, si les tirages sont réguliers et qu'un grand nombre de personnes sont invitées, les points resteront à un certain niveau ou diminueront.

Main-d'œuvre qualifiée fédérale

 Non Il n'est pas nécessaire de fournir une assurance pour les antécédents de travail pour ce programme.

Le programme des travailleurs qualifiés (fédéral) est mené par le biais du système Entrée express. En fait, l'un des moyens de demander la résidence permanente via Entrée express est le Programme fédéral des travailleurs qualifiés.

C'est l'un des programmes par lesquels vous pouvez demander en ligne la résidence permanente au Canada. Ce programme a diverses conditions dans le domaine de l'éducation, de l'expérience professionnelle, de la connaissance des langues étrangères, etc. que le candidat doit avoir.

Ce programme n'a pas d'exigences d'âge ni de restrictions d'âge. Mais vous devez faire attention à obtenir les points pertinents dans le système de notation de ce programme. Les personnes de moins de 35 ans obtiennent le plus de points.

Pour cela, vous pouvez augmenter votre score en augmentant vos connaissances linguistiques, ou en acquérant plus d'expérience professionnelle, ou en apprenant une deuxième langue, ou en présentant un diplôme de l'enseignement supérieur.

Non L'une des exigences de base de ce programme est d'avoir au moins un an d'expérience de travail à temps plein.

Non Pour ce programme, vous devez avoir un diplôme en anglais ou en français avec un niveau minimum de CLB7. Ce niveau du test IELTS General équivaut à 6 dans toutes les compétences.

Oui. Le conjoint et les enfants du demandeur reçoivent également la résidence permanente avec ce programme.

40 points sont déduits des points des personnes mariées. Mais si le conjoint du demandeur a des conditions telles qu'un diplôme de langue, un diplôme universitaire ou une expérience de travail au Canada, il peut gagner jusqu'à 40 points à nouveau.

Non Les personnes sans offre d'emploi peuvent également obtenir les points requis et recevoir la résidence permanente. Mais avec une offre d'emploi, vous pouvez gagner plus de points.

Selon le site Internet du Département de l'immigration, ce délai est d'environ 6 mois et de nombreux cas sont examinés pendant cette période. Mais dans certains cas, cette période peut atteindre 9 mois ou 1 an.

Non Toutes les personnes avec n'importe quel majeur peuvent participer à ce programme.

Il n'y a pas de loi dans ce domaine, mais vous devez noter que ce programme est destiné aux personnes considérées comme qualifiées et expertes. Par conséquent, une personne devrait de préférence acquérir des compétences et une expertise dans le même domaine avec une formation et une expérience de travail.

Dans ce programme, peu importe le travail qu'une personne avait. Seules ces professions devraient être dans le sous-ensemble des groupes 0, 1, 2, 3 de la TEER dans le système canadien de classification des professions et être considérées comme spécialisées. Mais le titre du poste n'a pas d'importance dans quel domaine il est.

Les tests médicaux sont valables un an et il est préférable de le faire après avoir reçu l'invitation et pendant le temps que vous avez pour préparer les documents afin qu'il dépasse la période de validité.

Ce système est entièrement en ligne et il est nécessaire de numériser les documents et de les télécharger sur le profil.

L'éducation universitaire n'est pas une condition préalable à ce programme, et les personnes ayant un diplôme d'études secondaires ont également les conditions préalables. Mais il convient de noter que dans la plupart des cas, les personnes sans formation universitaire ne peuvent pas obtenir les points nécessaires à l'étape suivante.

Le programme atlantique

Oui, l'expérience de travail combinée à l'éducation est acceptable pour ce programme.

Oui. Ce programme a commencé à fonctionner à titre d'essai en 2017 et a été fermé et permanent en 2021. Mais le programme de migration atlantique l'a remplacé et il a commencé à partir de mars 2022 et continue de fonctionner en permanence.

Entre 6 et 12 mois

Non Vous devez avoir une offre d'emploi d'une des provinces de l'Atlantique.

Non Si l'offre d'emploi est au niveau TEER 0, 1, 2, 3 dans le système canadien de classification des professions, vous devez avoir un certificat de langue anglaise ou française au niveau CLB5. Si l'offre d'emploi est au niveau TEER 4, vous devez avoir un certificat de langue anglaise ou française au niveau CLB4.

Oui. La résidence permanente peut être obtenue par le biais de ce programme avec une année d'expérience de travail semi-spécialisée ou le niveau 4 de la TEER dans le système canadien de classification des professions.

11 des 13 provinces du Canada (à l'exception du Québec et du Nunavut) attirent des immigrants qui contribuent au marché du travail et à l'emploi dans cette province grâce à leurs propres programmes d'immigration provinciaux.

Les quatre provinces du Canada atlantique ont également leurs propres programmes, que vous pouvez découvrir dans les liens suivants :

Immigrer au Nouveau-Brunswick

Immigration à Terre-Neuve-et-Labrador

Immigrer en Nouvelle-Écosse

Déménager à Prince Edward

Migration de travail vers les provinces

FAQ sur les travailleurs qualifiés de la Saskatchewan

 

Si l'anglais ou le français n'est pas votre langue maternelle, vous devez fournir un certificat de langue. Bien entendu, les personnes dont les emplois font partie de certains emplois techniques, même si la langue maternelle du candidat est le français ou l'anglais, doivent fournir une attestation de langue.

Les obligations, les cartes bancaires, l'or, les espèces, les titres de propriété résidentiels ou commerciaux ne sont pas acceptés.

Dans ce programme, le domaine d'études n'est pas important et l'expérience de travail est importante. Cependant, vous devez noter que dans la plupart des cas, pour être qualifié pour occuper ce poste, vous devez avoir obtenu un diplôme dans le domaine d'études concerné. Les emplois requis par la province sont déterminés par le marché du travail de la province et des invitations sont émises pour certains emplois à chaque période de loterie.

En raison des conditions plus faciles de cette province par rapport aux autres méthodes provinciales, les programmes des travailleurs qualifiés de la Saskatchewan sont l'un des meilleurs et des plus faciles moyens d'obtenir la résidence permanente. Par exemple, la possibilité de postuler sans antécédents de formation ou de travail au Canada, avec un âge avancé et sans offre d'emploi est l'un des avantages de la méthode Saskatchewan Skilled Worker.

Cela dépend du programme que vous utilisez. Dans la plupart des cas, il faut environ 6 mois à la province pour examiner les documents. Ensuite, après avoir reçu la nomination, vient le moment de l'examen par le Département fédéral de l'immigration. Ce processus prend environ 6 à 19 mois selon que le processus est en ligne ou papier.

 

FAQ sur les travailleurs qualifiés de la Colombie-Britannique

Ce programme a différentes sous-catégories. Dans toutes les sous-catégories sauf  la sous-catégorie des diplômés internationaux à la maîtrise et au doctorat , vous devez avoir une offre d'emploi de la province de la Colombie-Britannique pour postuler.

Ce programme a différents sous-groupes et chaque sous-groupe a ses propres points dans chaque période de loterie. Par exemple, lors de la loterie du 23 novembre 2021, un score de 96 était requis pour le sous-groupe des travailleurs qualifiés.

Dans le programme d'immigration qualifiée de la Colombie-Britannique, il faut 2 à 3 mois pour obtenir une nomination provinciale, puis environ 1 an et demi pour que l'immigration fédérale vous accorde la résidence permanente.

Non Les employeurs ne sont pas tenus d'obtenir ce code pour le programme provincial de la Colombie-Britannique.

La différence la plus importante est la durée de l'examen du cas. La méthode Entrée express est en ligne et est vérifiée plus rapidement, tandis que la méthode d'immigration par expertise consiste à soumettre des documents sous forme papier.

Dans le programme d'immigration par la spécialisation de la Colombie-Britannique, le score linguistique minimum requis à l'IELTS General équivaut à un score de 4 en compétences orales et écrites, un score de 4,5 en compétences d'écoute et un score de 3,5 en compétences en lecture.

  • Coût de l'examen des documents par la province : 1 150 $
  • Le coût de l'examen des documents par le Département fédéral de l'immigration :

1 365 $ pour le demandeur initial

1 365 $ pour sa femme

230 $ par enfant

Si vous remplissez les conditions, il n'est pas difficile d'obtenir la résidence permanente par cette méthode. Vous devez avoir une offre d'emploi pour la plupart des sous-groupes de ce programme.

Non, il n'est pas nécessaire d'avoir un profil Entrée Express dans aucun des sous-groupes de ce programme. La soumission des documents dans cette méthode se fait sur papier.

 

Travailleurs qualifiés Ontario Express Entry Foire aux questions

Il faut entre 30 et 60 jours pour que le sous-groupe Ontario Express Entry soit examiné par la province.

Les frais de traitement d'un dossier de travailleur qualifié de l'Ontario via Entrée express par la province sont de 1 500 $ CAN.

 

Foire aux questions des travailleurs qualifiés du Nouveau-Brunswick via Entrée express

Le Programme des candidats du Nouveau-Brunswick (PCNB) est un programme qui permet au Nouveau-Brunswick de nommer des immigrants pour répondre aux besoins économiques et du marché du travail de la province.

Oui, le Nouveau-Brunswick a un volet d'immigration qui est coordonné avec le système fédéral de sélection de l'immigration des travailleurs Entrée express Nouveau-Brunswick Canada, également connu sous le nom de volet des travailleurs qualifiés Entrée express Nouveau-Brunswick Canada. Ce volet s'appelle Entrée express. En recevant une nomination provinciale avancée de ce volet, les candidats reçoivent 600 points supplémentaires du système de classement global (CRS), ce qui se traduit par une invitation à postuler (ITA) pour la résidence permanente lors du prochain tirage du bassin Entrée express.

Dans les six mois suivant la réception du certificat de nomination, les candidats doivent demander à IRCC un visa de résident permanent. Les candidats, ainsi que leurs conjoints et personnes à charge, le cas échéant, doivent satisfaire à toutes les exigences d'admission médicales, de sécurité et pénales. IRCC a le pouvoir final de délivrer des visas de résident permanent.

Dans le cadre de chaque demande PCP, les candidats doivent soumettre un plan d'établissement qui montre pourquoi ils veulent vivre dans la province et comment ils veulent s'établir. Les candidats sont également tenus de signer le document "d'intention de rester" avec leur candidature. Comme mentionné, la Charte canadienne des droits et libertés garantit que tous les citoyens canadiens et résidents permanents sont autorisés à travailler et à résider n'importe où au Canada. Une fois qu'une personne obtient la résidence permanente au Canada, elle a le droit de travailler et de résider dans n'importe quelle province ou territoire du Canada.

 

FAQ sur les travailleurs qualifiés de l'Alberta via Entrée express

À l'exception de l'Alberta Opportunity Program, qui nécessite un permis de travail valide, si vous répondez aux exigences d'autres programmes, vous pouvez postuler depuis l'extérieur du Canada.

Si vous postulez via le programme Alberta Opportunity ou Alberta Rural Renewal, vous pouvez postuler à tous les emplois sauf ceux indiqués. Mais si vous postulez via le système Express Entry, votre expérience de travail dans les groupes TEER 4 et 5 ne sera pas acceptée.

Vous devez avoir une offre d'emploi valide pour vous inscrire au programme Alberta Opportunity et au programme de renouveau rural de l'Alberta, mais vous pouvez postuler sans offre d'emploi par le biais du programme Alberta Skill Worker via Entrée express.

Non Un profil n'est requis que pour les travailleurs qualifiés de l'Alberta via Entrée express.

Il n'y a pas d'exigences d'âge spécifiques pour ces programmes, mais évidemment, si vous postulez via le système Entrée express, votre âge affectera la notation.

 

FAQ sur les travailleurs qualifiés du Manitoba

Il faut environ 6 mois au Manitoba pour vous délivrer une nomination provinciale. Il faut ensuite environ 15 à 19 mois pour que le dossier soit examiné par le Service fédéral de l'immigration. Bien sûr, si vous avez déposé votre dossier via Entrée express, il faudra environ 6 à 9 mois pour que le Service fédéral de l'immigration examine votre dossier.

Il n'est pas possible de dire exactement quel score est requis pour ce programme, car le bureau d'immigration du Manitoba change le score à chaque période. Mais en vérifiant le score des dernières périodes de loterie de ce programme, vous pouvez voir si votre score convient à ce programme ou non.

Vous devez avoir travaillé au Manitoba pendant au moins 6 mois pour le même employeur de qui vous avez reçu une offre d'emploi.

Avoir une maîtrise suffisante de l'anglais ou du français pour effectuer vos tâches. Si l'offre d'emploi est dans l'une des professions de niveau 4, 5 de la TEER dans le portail de l'emploi canadien, vous devez présenter un certificat de langue avec le niveau 4 du CLB. Pour convertir les scores de différents diplômes de langue en CLB, les scores de chaque compétence doivent être vérifiés.

Non Pour le programme des travailleurs qualifiés au Manitoba, vous devez avoir une offre d'emploi à long terme pour un travail à temps plein au Manitoba.

 

Foire aux questions sur l'immigration de travail en Nouvelle-Écosse, Canada

Certains sous-groupes de ce programme n'ont pas de conditions d'âge, et dans certains sous-groupes, les personnes âgées d'au moins 21 ans et d'au plus 55 ans peuvent utiliser ce programme. Mais l'immigration à un plus jeune âge n'est pas considérée comme un privilège pour ce programme.

Tous les sous-groupes de ce programme sont examinés par la province dans un délai de 3 à 6 mois.

Les programmes d'immigration de travail de la Nouvelle-Écosse n'ont pas de tableau de pointage et il suffit de remplir les conditions requises pour recevoir une invitation.

Oui. Considérant que ce programme n'a pas de tableau de notation et que la sélection des personnes n'est donc pas compétitive, si vous répondez aux exigences du programme, vous pouvez obtenir une nomination provinciale.

 

FAQ sur les travailleurs qualifiés de Terre-Neuve-et-Labrador

Il faut environ 25 jours pour obtenir une nomination provinciale et environ 15 à 19 mois pour obtenir une résidence permanente.

Dans les emplois avec niveau TEER 4, 5, vous devez avoir un certificat de langue avec un niveau minimum de CLB4.

Âge compris entre 21 et 59 ans.

Programmes d'immigration expérimentaux

Oui. Toutes les règles de vérification des conditions des infirmières à domicile sont les mêmes pour les proches et les non-parents.

Les agents ne peuvent pas rejeter le dossier simplement parce qu'un de vos proches va travailler pour vous.

 

Nouvelle-Écosse, Nouveau-Brunswick, Ontario et Yukon

 

Non, ces emplois sont considérés comme des emplois peu qualifiés.

 

Les infirmières à domicile pour enfants ou personnes âgées au Canada ne sont pas autorisées à effectuer des évaluations médicales ou à donner des conseils médicaux à un enfant ou à une personne âgée.

 

Non, seules les infirmières qui ont moins de 2 ans d'expérience ont besoin d'une offre d'emploi.

Visa d'études canadien

La validité du visa d'études canadien est généralement la même que la durée de la période d'études. Bien sûr, au moment d'insérer l'étiquette du visa, l'agent du ministère de l'Immigration du Canada détermine sa validité en fonction de la date d'expiration du passeport. Par conséquent, assurez-vous que la date d'expiration de votre passeport n'est pas inférieure à la durée de la période d'études.

Non, ce n'est pas obligatoire, mais le fournir peut renforcer votre dossier de visa.

Il n'y a pas d'exigence minimale en matière de note pour l'obtention d'un visa d'étudiant canadien, et les agents ne tiennent pas compte du facteur de note pour évaluer le cas. GPA est l'un des facteurs les plus importants pour l'admission.

Non, pour obtenir un visa d'étudiant canadien, vous devez payer plusieurs frais, dont le coût de l'examen du dossier au ministère de l'Immigration du Canada, le coût de la prise d'empreintes digitales canadiennes, le coût du voyage dans un deuxième pays pour la prise des empreintes digitales, le coût de traduction de documents, le coût des tests de langue, la mise à disposition de moyens financiers et de forfaits A l'université, le coût de la caution universitaire. Plus d'informations sur les frais de visa étudiant sont écrites dans cet article.

Le processus de remplissage de la demande de visa en ligne, de téléchargement des documents, de paiement des frais et enfin d'envoi de la demande de visa en ligne s'appelle soumettre. La soumission de visa se fait dans la dernière étape en cliquant sur l'option "Soumettre".
 

Depuis 2014, le Canada travaille sur la question de l'intelligence artificielle et des visas. Ottawa n'a pas encore approuvé l'utilisation complète de l'intelligence artificielle dans les cas d'immigration et a informé que l'intelligence artificielle n'a été impliquée que dans le tri et l'accélération du traitement des cas. À cet égard, lisez l'article sur l'utilisation de l'intelligence artificielle dans les dossiers d'immigration au Canada.

Oui. Vous pouvez demander un permis d'enseignant et commencer à étudier à partir du Canada. Bien sûr, les règles d'exploitation à l'intérieur du Canada sont différentes de celles à l'extérieur du Canada. Pour faire une demande de permis d'enseigner depuis le Canada, vous devez d'abord vous y préparer. Vous devez vous inscrire à un cours plus court qui est une condition préalable à un cours plus long. Nous voyons de nombreux cas qui sont rejetés en raison du non-respect de ce facteur de base.

Oui. Bien entendu, attention au retour de l'agent, il pourra vous demander une preuve d'inscription dans votre propre centre de formation. Assurez-vous également d'avoir un visa de retour valide et un permis de maîtrise. Le visa indiqué sur votre passeport est généralement multiple, ce qui signifie que vous pouvez voyager depuis le Canada sans restrictions. 

Votre tâche est de présenter le meilleur cas au bureau de l'immigration. Bien sûr, déposer le meilleur dossier au bureau de l'immigration ne peut pas vous donner un visa canadien garanti, mais c'est le minimum requis. À partir de maintenant, vous devez laisser l'officier s'en occuper. Puisque vous avez affaire à un humain et non à une machine, l'erreur humaine est inévitable. Vous avez dû voir ou entendre qu'au tribunal, le type et le modèle de comportement et la personnalité des juges jouent un rôle dans la prise de décision. Les officiers n'en sont pas exempts. Encore une fois, nous soulignons que malgré l'erreur humaine et le facteur hasard, le devoir de chacun est de livrer le meilleur dossier possible au bureau de l'immigration, car même en cas de refus, il sera possible de poursuivre les fautes des agents dans le Cour suprême du Canada.
 

Si la maladie a un coût de traitement élevé pour le Canada (plus de 24 000 $ par année), vous serez médicalement inadmissible. Sauf si vous pouvez prouver que vous avez la capacité de payer votre traitement, auquel cas nous pouvons défendre l'affaire devant un tribunal si vous avez été rejeté pour des raisons médicales.

Oui. Cela augmentera vos chances d'obtenir un visa d'études.

Le rôle d'un avocat est de concevoir un cheminement logique basé sur des règles. Avoir un avocat n'est pas nécessaire pour réussir dans l'affaire, mais un bon avocat peut empêcher toute sorte de mauvaise décision dans l'affaire et présenter le meilleur de vous-même au bureau de l'immigration. Naturellement, l'avocat planifiera et concevra tout, depuis la décision de savoir où procéder afin que vous n'ayez pas de problèmes pour obtenir un permis de séjour plus tard, jusqu'aux documents à présenter au bureau de l'immigration et comment. Aussi, si c'est légal, l'avocat aura la possibilité d'ajouter une lettre de défense pour vous, ce qui sera très efficace pour mieux vous présenter au bureau de l'immigration.

Selon la loi, avoir un visa Schengen ou un historique de voyage pour obtenir un visa étudiant doit être neutre pour les agents, et l'agent ne peut pas dire que parce que cette personne n'avait pas de visa Schengen, je n'accorderai pas de visa à cette personne. C'est un problème et nous pouvons protester devant le tribunal sur l'avis de cet officier. Par conséquent, l'histoire de Schengen pour les visas de courte durée, tels que les visas étudiants et touristiques, doit être considérée comme neutre de l'avis des agents, et si elle est différente, cela vous laisse la possibilité de protester.

Lorsqu'une telle mise à jour se présente à vous, vous n'avez pratiquement pas d'autre choix que de le faire. Parce que c'était probablement un cas particulier ou c'est arrivé par hasard et cette loterie a été gagnée en votre nom. Payez donc les frais de scolarité afin qu'il n'y ait plus de place pour le doute pour l'officier. 

Aucune question n'est posée à l'ambassade pour un visa d'étudiant canadien. Il n'y a pratiquement pas d'entretien et toutes les décisions sont prises sur la base des documents que vous avez soumis.

Aucune information détaillée n'est disponible à cet égard. Naturellement, si les documents sont demandés pour l'ambassade du Canada, ils ne révéleront pas le chemin. Nous avons remarqué au cours des dernières années que le service de l'immigration appelle parfois les banques pour s'assurer que les documents bancaires de l'ambassade du Canada sont corrects. Bien sûr, les banques iraniennes ne donnent généralement pas de réponses précises au service de l'immigration. Des sources bien informées informent que le ministère canadien de l'immigration est toujours en état de développement pour utiliser des outils et des robots pour vérifier les documents.

Notre expérience a montré que l'histoire de l'appartenance à de telles institutions dans les rangs inférieurs n'a aucun effet sur le visa.

Obtenir le visa d'un demandeur est illégal. Les consultants officiels en immigration et les membres de l'Association pour la supervision des consultants officiels en immigration au Canada ne sont pas autorisés à faire des garanties de quelque manière que ce soit selon les règles du ministère de l'Immigration et du CRCIC. Les candidats doivent noter qu'on ne peut pas faire confiance à une entreprise simplement en obtenant une garantie alors que cette entreprise peut ne pas avoir de conseillers officiels et enregistrés au Canada.

Visa Mundial garantit à tous les demandeurs que l'ensemble du processus d'obtention d'un visa étudiant sera effectué par un consultant officiel en immigration au Canada et que leur dossier sera acheminé au Département de l'immigration canadienne sans aucun défaut. De plus, si le visa du demandeur est rejeté, nos consultants ont la possibilité de faire appel de la décision de l'agent et de poursuivre les prochaines étapes juridiques.

Il y a un point dans cette affaire. Le visa de travail du conjoint dépend de votre visa étudiant, et en fait, si votre visa étudiant est annulé, son visa de travail est également annulé. Par conséquent, ce qu'il faut faire, c'est d'abord convertir le visa de travail du conjoint en visa d'étudiant. Nous avons déjà fait ce processus dans Visa Mondial et ce n'est pas un problème particulier.

Nous avons beaucoup réfléchi et recherché dans ce domaine chez Visa Mondial, et selon notre expérience, ce problème n'a aucun effet sur l'obtention ou le refus de votre visa. Bien sûr, selon les statistiques et les chiffres publiés par le ministère de l'Immigration du Canada, le pourcentage d'acceptation et de refus dans les différentes ambassades est légèrement différent, mais cette différence n'est pas significative.

Non, cela ne nécessite pas de diplôme spécial, vous postulez simplement à l'université pour un report et le temps qu'il faut pour que le report soit effectué dépend de votre université.

Il est fort probable que vous soyez rejeté car d'une part vous dites dans le dossier de résidence permanente que vous avez l'intention de rester au Canada, mais dans le dossier d'études vous dites que je reviendrai dans mon pays. Bien sûr, il est possible de faire cela, ce qu'on appelle la double intention. Mais pourquoi prendre le risque ? Nous devons voir à quel point le dossier que vous avez ouvert pour la résidence permanente est chanceux.
 
L'ambassade n'est pas sensible à cette question, mais il vaut mieux que vous la tamponniez.
 

Oui. Le demandeur doit être couvert par une assurance maladie. Il doit souscrire une assurance avant de demander un visa. Ou qu'il peut prouver financièrement qu'il peut payer une assurance maladie.

Demandez un visa d'études dès que vous recevez la lettre d'acceptation de l'université ou de l'école. Le traitement de votre dossier prend beaucoup de temps.

Les frais liés au traitement du dossier de visa ainsi que les frais de prise d'empreintes digitales lors de l'enregistrement des documents doivent être acquittés. Dans la méthode en ligne, après vous être connecté à votre compte utilisateur, payez les frais par carte de crédit (Visa Card, Master Card, American Express, JCB, Union Pay).

Non, les frais payés à l'ambassade ne sont pas restitués même en cas de refus.

Non, vous n'avez pas besoin d'obtenir un permis de professeur pour les périodes d'études de moins de 6 mois. Vous devez terminer vos études dans le délai imparti pour étudier. Même si vous n'avez pas besoin d'obtenir un permis de maîtrise, il est suggéré d'en faire la demande afin de pouvoir travailler en même temps que vos études ou de poursuivre vos études. Pour obtenir un permis de maîtrise, vous devez étudier dans un établissement d'enseignement reconnu au Canada.

Si votre principale raison d'immigrer au Canada est d'étudier pendant plus de 6 mois, vous devez demander un permis de maîtrise.

Il n'est pas nécessaire de modifier le permis de professeur en cas de changement d'université et de programme d'études.

En général, toutes les personnes doivent obtenir un permis de maîtrise pour étudier au Canada. Ce n'est qu'aux conditions suivantes que ces personnes peuvent étudier dans les écoles canadiennes sans permis d'enseignement :

  1. L'un des parents est citoyen canadien ou résident permanent
  2. Un parent a la permission d'étudier ou de travailler au Canada
Vous pouvez voyager au Canada jusqu'à la date d'expiration de votre visa d'études.
 
Puisque vous montrez que vous êtes un vrai étudiant, suivre le cours préalable dans un autre pays est une chose positive, mais il n'y a aucune garantie que vous obtiendrez un visa si vous suivez ce cours.
 
Il n'y a presque aucune chance d'obtenir un visa. Si vous ne postulez qu'au cours de langue, vous serez rejeté 99% du temps et vous n'aurez que 1% de chance. Ne postulez pas pour le cours de langue. Postulez si vous n'avez besoin que du cours de langue préalable pour entrer à l'université.
 

Les agents d'immigration connaissent le taux de change libre en Iran et il est suggéré que vous calculiez vos ressources financières en monnaie libre.

Les ressources financières doivent être telles que vous pouvez prouver que l'argent n'est pas emprunté, et il est important d'avoir plus de preuves à ce sujet. De 1 mois à 4 mois, un soutien financier peut être apporté.
 
Cela dépend de plusieurs facteurs : Tout d'abord, quelle méthode vous souhaitez rester à l'avenir et il convient d'y réfléchir. Deuxièmement, quel était votre baccalauréat et votre maîtrise, et quelle est la maîtrise que vous avez acceptée ? La troisième question est de savoir comment votre dossier de travail couvre-t-il toutes ces choses ? De plus, votre âge et votre écart académique sont tous pris en considération si votre majeure est présentée ou non.
 
Lorsque la demande de laissez-passer arrive, il est inutile de changer de passeport, et même si vous le changez, l'étiquette de visa ne diffère pas dans le nouveau passeport ou dans l'ancien passeport. Vous pouvez venir au Canada avec le même passeport poinçonné, mais lorsque la validité du passeport est terminée, il doit être renouvelé.
 
N'importe qui peut devenir votre supporter, mais la question doit être considérée de manière logique. Par exemple, pourquoi votre cousin devrait être votre partisan et vous devriez avoir suffisamment de raisons.
 

Non Tant que vous informez le bureau de l'immigration de tout changement dans le dossier dans les 30 jours, vous n'aurez aucun problème.

Étudier au Canada

Oui, dans la plupart des universités canadiennes, il est possible d'étudier sur le campus et en ligne. Mais en tant qu'étudiant international, vous avez besoin d'un visa d'études pour étudier au Canada, et ce visa n'est pas délivré pour les cours d'études en ligne et à temps partiel. 

Bien sûr, il convient de noter que lors de l'épidémie de la maladie Covid-19 et en raison de la fermeture des centres éducatifs canadiens, le ministère canadien de l'Immigration a temporairement accepté l'éducation en ligne des étudiants étrangers sans perturber la délivrance des visas étudiants. .

Mais en 2022, lorsque les conditions sont revenues à la normale et que les universités canadiennes ont rouvert, il est redevenu possible d'étudier en personne. Bien qu'il existe encore des universités qui organisent leurs cours en combinaison (en ligne et en présentiel) pour le semestre de septembre 2022, il n'y aura pas de problème pour la discussion de la résidence après l'obtention du diplôme. 

La réponse à cette question dépend de votre situation et de vos capacités. Si vous avez été un étudiant actif et assidu dans le passé, vous serez probablement en mesure de surmonter les difficultés et les difficultés d'étudier au Canada. L'un des facteurs importants pour étudier au Canada est d'avoir de bonnes compétences linguistiques. Tous les cours au Canada sont enseignés en anglais ou en français. Par conséquent, si votre niveau de langue n'est pas bon, les problèmes d'étudier au Canada seront plus pour vous.
 

Le processus d'obtention d'admission pour étudier au Canada sera de 2 à 4 mois. Le processus de visa est de 2 à 4 mois. Bien sûr, ces timings sont dans les meilleures conditions et malheureusement le monde ne nous aide pas toujours comme nous le souhaitons.

  1.  Tout le processus exécutif des cas est fait par les conseillers officiels de l'éducation canadienne et les représentants officiels des universités au  Canada .
  2. Les relations étroites de Visa Mondial avec de nombreuses universités
  3. Les représentants de Visa Mundial ont une très bonne connaissance du système éducatif canadien et des universités
  4. L'ensemble du processus de visa est effectué par des consultants officiels en immigration au Canada, membres du CRCIC.
  5. Des coûts raisonnables et compétitifs

Cela devrait être quelque peu pertinent, à moins que vous ne vous dirigiez vers la gestion.

Le résultat du décrochage scolaire n'est pas le même dans tous les cas. Vous n'aurez peut-être aucun problème à rester au Canada jusqu'à la fin de votre permis de maîtrise, mais vous aurez certainement des problèmes lors du renouvellement de votre permis de maîtrise. Mais si vous n'avez pas de chance, pendant vos études, l'université correspondra avec l'Office canadien de l'immigration et vous devrez quitter le Canada.

Vous ne pourrez pas abandonner l'école normalement. Sauf si vous convertissez votre visa d'études canadien en un autre type de visa. Par exemple, obtenez une résidence permanente ou obtenez un visa de travail après avoir signé un contrat et demandé les détails nécessaires. En cas de mariage avec une personne ayant des études ou un travail ou une résidence permanente, les conditions seront possibles. 

La possibilité d'étudier dans des cours de langue canadiens n'était pas possible pour les proches qui doivent obtenir un visa d'étudiant canadien, et nous vous conseillons de ne pas faire confiance aux institutions et consultants qui vous promettent dans ce domaine, car actuellement il n'est pas possible d'obtenir un visa étudiant Le Canada n'existe pas pour les cours de langue. Visa Mondial ne fournit pas de services dans ce domaine car le résultat de l'action sera négatif. Les demandeurs d'argent vous demandent généralement de l'argent pour être admis à des cours de langue, alors qu'ils savent que l'ambassade ne délivrera pas de visas pour ces cours.

Les frais de scolarité de chaque institution linguistique au Canada sont différents les uns des autres.
Nous mentionnons ici les frais de scolarité des instituts de langues dans certaines grandes villes canadiennes :

  1. Toronto : cours d'anglais de 12 semaines = 3 500 $ CAD 
  2. Québec : cours de français de 12 semaines = 3 570 $ CAD
  3. Vancouver : cours d'anglais de 12 semaines = 4 000 $ CA
  4. Calgary : cours de français de 12 semaines = 3 400 $ CAD

La possibilité de postuler sans certificat de langue dépend de votre domaine d'études. Dans certains domaines, cela est possible, et dans d'autres, vous devez avoir un diplôme de langue. N'oubliez pas qu'un langage plus fort sera la clé de votre succès.

Les universités sont donc une meilleure option.

Donc, les collèges sont votre choix.

Les universités sont fortes dans ce domaine.

Les collèges sont un meilleur choix.

Les collèges sont donc une meilleure option.

Visa de connaissances pédagogiques

Non Il n'est pas possible de recevoir des bourses canadiennes pour les étudiants internationaux.

Non Pour étudier au Canada, dans les écoles publiques et privées, vous devez payer des frais de scolarité.

Il est possible que les deux parents agissent simultanément, mais les circonstances de l'affaire ne doivent pas être telles que la dépendance vis-à-vis du pays iranien diminue. Il est donc préférable qu'une personne, parent ou mère, accompagne son enfant.

Si vous prenez des empreintes digitales canadiennes, vous n'avez pas besoin de le refaire pendant 10 ans et c'est valide.

Les universités prestigieuses du Canada
étudier dans les écoles canadiennes

Non Les écoles canadiennes n'offrent aucun type de bourse aux étudiants internationaux. Mais une sorte de prêt ou de bourse peut être offerte aux meilleurs étudiants canadiens.

En général, la réponse est non. Pour étudier dans tous les types d'écoles au Canada, vous devez payer des frais de scolarité. Votre éducation dans les écoles canadiennes ne sera gratuite que dans deux cas :

  • Le père ou la mère ou les deux sont citoyens ou résidents permanents du Canada. ou
  • Le père ou la mère ou les deux ont un permis d'études (permis d'enseignant) ou un permis de travail (permis de travail).

L'année scolaire dans les écoles canadiennes commence en septembre et se termine à la fin juin.

L'année scolaire dans les écoles canadiennes compte habituellement 190 jours (180 jours dans la province de Québec).

Les cours dans les écoles canadiennes ont généralement lieu de 8 h à 15 h ou de 9 h à 16 h.

Oui, dans de nombreuses villes canadiennes, les autobus ont des arrêts aux écoles et les élèves peuvent les utiliser selon leur âge.

Dans la plupart des provinces canadiennes, les élèves doivent être vaccinés contre certaines maladies avant le début de l'année scolaire. De plus, la plupart des écoles canadiennes ont des infirmières à temps plein ou à temps partiel pour s'occuper des élèves.

Différents niveaux d'éducation

Études de baccalauréat au Canada

 

Oui. Quelque temps avant la fin de vos études, vous pouvez être admis dans une université au niveau postdoctoral et renouveler votre permis de professeur.

Le travail d'étudiant n'est pas possible pendant le cours de langue, mais après l'avoir terminé et être entré dans le cours principal, vous pouvez faire un travail d'étudiant.

Il n'y a pas beaucoup de chances d'obtenir une bourse au Canada. Si vous avez un score GPA et linguistique élevé et selon les conditions de l'université, vous pouvez recevoir entre 1 000 $ et 5 000 $.

Certains programmes de baccalauréat au Canada sont associés au programme coopératif. Cela signifie que dans le cadre de vos études, vous devez effectuer un stage à l'intérieur ou à l'extérieur de l'université. L'organisation ou l'entreprise où vous devriez faire un stage est généralement déterminée par l'université elle-même.

Habituellement, vous devez postuler pour les universités 8 à 12 mois avant le début du semestre universitaire. Les universités canadiennes ont trois entrées principales pour les étudiants de premier cycle : septembre, janvier et mai.

 

Études supérieures au Canada

 

La durée des études de maîtrise au Canada est d'un à deux ans. Certains cours durent 12 mois, 18 mois ou 24 mois.

Non, il y a des frais pour étudier tous les cours de troisième cycle au Canada, sauf si vous recevez une bourse qui couvre une partie ou la totalité de vos frais de scolarité.

La durée du permis de travail post-diplôme dépend de la durée de vos études post-diplôme. Par exemple, si la durée de vos études est d'un an, vous recevrez un permis de travail d'un an, et si votre domaine est de deux ans, vous recevrez un permis de travail pour trois ans après vos études.

Si votre programme d'études comporte une période coop, vous pouvez travailler à temps plein avec un permis de travail coop à condition que la période coop ne dépasse pas 50 % de votre période d'études.

Habituellement, vous devez postuler pour les universités canadiennes 8 à 12 mois avant le début du semestre universitaire, car les étudiants internationaux, en plus du processus d'admission, doivent également passer par le processus de visa d'études canadien.

 

Études doctorales au Canada

 

Pour postuler au doctorat, vous devez postuler au moins 8 à 12 mois avant le début du semestre. Pour le semestre de septembre 2023, vous devriez commencer la correspondance avec des professeurs universitaires canadiens à partir de septembre ou octobre 2022.

Afin de poursuivre vos études au Canada au niveau doctoral, vous devez d'abord vous familiariser avec la structure de ce diplôme. 

La durée d'un doctorat au Canada est de 4 à 6 ans, ce qui commence souvent par la recherche dès le début, et moins de cours théoriques sont offerts. C'est alors que dans d'autres pays comme l'Amérique, la première ou les deux premières années du cursus doctoral sont consacrées à des cours théoriques et à des tests, et après cela, des recherches sont effectuées sérieusement pour présenter la thèse de doctorat. 

Dans certaines universités, à la fin de la première ou de la deuxième année, vous devrez peut-être participer à l'examen de synthèse canadien pour tester vos connaissances générales dans votre domaine d'études. 

A la fin du cursus doctoral au Canada, il est nécessaire de préparer sa thèse de doctorat et de la présenter oralement et de la défendre. 

Selon la loi canadienne, il n'y a pas d'âge limite pour étudier au doctorat au Canada. Habituellement, l'âge idéal pour étudier au doctorat dans les universités canadiennes est de 30 ans, mais de nombreux doctorants admis chaque année dans les universités canadiennes ont plus de 30 ans.

La seule chose à laquelle il faut prêter attention est le caractère raisonnable de l'âge de l'étudiant et de ses études doctorales pour le processus de visa d'études canadien. Par exemple, si vous avez plus de 40 ans et que vous obtenez un doctorat d'une université au Canada, le responsable du dossier peut ne pas être convaincu de votre retour au pays après vos études.

  • Être un étudiant accepté ou un doctorant dans une université canadienne;
  • Avoir un GPA d'au moins 17 ou plus. Si le curriculum vitae et l'historique de recherche sont solides, il est possible de recevoir une bourse avec un GPA inférieur;
  • Pour la plupart des domaines, avoir un score IELTS d'au moins 6,5 ou des scores équivalents.
  • Avoir des articles scientifiques publiés dans des revues prestigieuses étrangères et nationales.
  • Vous n'avez jamais reçu de bourse d'études d'autres universités et institutions canadiennes.

Pour trouver des bourses d'études canadiennes, nous vous présenterons 3 sites Web utiles :

Lors de la recherche d'une bourse de doctorat sur certains de ces sites Web, il est nécessaire de s'inscrire et de devenir membre de ce site Web. C'est ici que toutes les opportunités de bourses de doctorat canadiennes seront affichées pour vous.

  • Niveau d'études :  Faites attention au niveau d'études pour lequel la bourse est offerte au Canada.
  • Pays :  Certaines bourses ne sont offertes qu'aux étudiants de certains pays. Par conséquent, assurez-vous de vérifier si l'Iran est l'un des pays inclus dans la bourse ou non avant de postuler.
  • Domaine :  Certaines bourses de doctorat ne sont offertes que pour certains domaines d'études. Vérifiez donc si votre domaine d'études comprend cette bourse ou non.
  • Date limite de candidature:  Si la bourse que vous recherchez est d'un type pour lequel vous devez postuler séparément de la candidature sur le terrain, assurez-vous de vérifier la date limite de candidature. Comme les bourses ont une capacité limitée, il est recommandé de postuler pour un poste de financement avant la date limite.
  • Documents requis :  La demande de bourse canadienne nécessite certains documents, qui sont requis selon le type de fonds offert et l'établissement qui le fournit. Assurez-vous de préparer tous les documents nécessaires avant de postuler et selon les instructions annoncées.

La plupart des domaines d'études au doctorat au Canada comprennent des bourses, comme une variété de domaines du génie, des domaines scientifiques comme la biologie et ses sous-domaines, la chimie et la physique. Les majors en sciences humaines reçoivent généralement moins de bourses.

Si vous avez obtenu votre diplôme de doctorat et envisagez de travailler comme chercheur dans un programme post-doctoral ou post-doctoral au Canada, chaque année de nombreuses universités et centres de recherche au Canada offrent cette opportunité aux candidats étrangers. En travaillant dans le cours postdoctoral, vous recevrez un salaire dont le coût est assuré par le professeur, l'université ou sous forme de bourses d'études et de bourses d'études d'institutions gouvernementales.

Quelques exemples de bourses postdoctorales au Canada pour les candidats étrangers :

  • Ingénierie
  • l'informatique
  • sciences naturelles
  • Sciences sociales
  • Commerce et gestion
  • hygiène

Non Vous devez payer des frais de scolarité pour étudier au doctorat au Canada, mais il est possible de recevoir des bourses qui couvrent tout ou partie des frais de scolarité.

L'obtention d'une bourse de doctorat au Canada dépend de nombreux facteurs, tels qu'une moyenne pondérée élevée dans les études précédentes, un score linguistique élevé, la recherche et la publication d'articles de recherche de haut niveau.

Si vous avez déjà obtenu un doctorat en Iran et que vous souhaitez étudier à nouveau pour un doctorat dans le même domaine ou ses sous-domaines au Canada, cette question n'est pas logique du point de vue des professeurs des universités canadiennes et il y a une petite chance de admission.

Demande de bourse canadienne
  • Université de Toronto
  • Université de la Colombie-Britannique
  • université McGill
  • Université McMaster
  • Université de l'Alberta
  • Université de Montréal
  • Université de Calgary

Les délais sont différents, mais vous devez postuler au moins 8 à 12 mois avant le début de chaque semestre. Les universités canadiennes ont trois entrées principales : septembre, janvier, mai (toutes les universités ne sont pas incluses).

Cela dépend des conditions de chaque université. Habituellement, la plupart des universités acceptent les numérisations de vos documents pour la demande d'études canadiennes, et il n'est pas nécessaire d'envoyer des documents par la poste. Seul un nombre très limité d'universités, notamment au niveau du baccalauréat, peuvent vous demander de leur envoyer par la poste les documents pédagogiques en même temps que vous remplissez le processus de demande.

Non Après avoir été accepté dans une université, ils vous demanderont de leur envoyer votre diplôme et vos relevés de notes de l'université où vous avez étudié précédemment. Veillez à ne jamais envoyer les documents originaux aux universités, mais vous devez envoyer les traductions originales des documents et des relevés de notes académiques, qui portent le cachet du traducteur et le sceau du juge, ainsi que leur copie en farsi, à l'université de destination.

Cela dépend de la politique éducative de chaque université. Les universités canadiennes vous permettent généralement de reporter 2 à 3 fois et de transférer votre semestre d'admission aux semestres suivants.

C'est possible, mais l'obtention d'une bourse canadienne dépend de nombreux facteurs, et avoir un curriculum vitae et un dossier scolaire brillants et un score linguistique élevé sont essentiels. Habituellement, la bourse est principalement envisagée pour les diplômes d'études supérieures axés sur la recherche tels que le doctorat et la maîtrise. Dans les classes inférieures, il est possible d'obtenir une bourse dans une petite mesure, et cela dépend de votre CV et des conditions de l'université.

On ne peut pas dire avec certitude que l'écart académique empêche l'admission, mais cet écart académique devrait être couvert par une expérience de travail.

Il n'y a pas de condition d'âge spécifique pour l'admission au doctorat ou à la maîtrise, mais naturellement, plus l'âge du candidat est jeune ou plus l'écart académique entre la date d'obtention du diplôme du candidat et la date actuelle est court, plus les chances que l'étudiant soit accepté par les deux sont élevées. le professeur et l'université trouveront

Avoir une expérience de travail en gestion augmente les chances d'admission dans le domaine de la gestion.

Avoir un essai est l'une des conditions les plus importantes pour l'admission au programme de doctorat.

Il n'y a aucune possibilité d'admission dans des domaines sans rapport avec vos études en master de quelque manière que ce soit en doctorat. Les professeurs et les universités attirent des étudiants qui ont une formation universitaire ou de recherche pertinente.

Toutes les personnes ne sont pas éligibles à l'admission en thèse. Dans Tezbis, l'historique de recherche d'une personne est très influent, il n'est donc pas possible d'appliquer une réponse générale à toutes les personnes. En ce qui concerne le processus de visa, on peut dire qu'être un cours de base ou une thèse de base n'a pas d'effet particulier sur celui-ci.

Les champs de thèse de base sont conçus pour les activités académiques et les champs de cours de base sont conçus pour répondre aux besoins du marché du travail. Donc, si vous souhaitez travailler dans une entreprise dans votre domaine d'expertise après l'obtention de votre diplôme, les cours BASIC conviennent, et si vous avez l'intention de travailler de manière académique, la thèse BASIC vous convient.

L'IELTS académique doit être soumis pour l'admission.

La plupart des cours d'art nécessitent un portfolio.

Généralement, les universités indiquent la raison du rejet dans la lettre de rejet, et la compétitivité est l'un des facteurs importants qui jouent un rôle dans le rejet.

Si vous postulez dans une université en même temps en master et en doctorat, la candidature en master aura un effet sur le dossier doctoral, et il vaut mieux ne pas postuler en master et en doctorat dans la même université.

 

Le coût des études au Canada

 Les frais de scolarité des universités canadiennes se situent entre 10 000 et 20 000 dollars pour les étudiants de premier cycle et entre 13 000 et 25 000 dollars pour les maîtres. Entre 5 000 et 15 000 dollars au doctorat. Dans le cas de certaines universités, les frais de scolarité seront payés avant l'obtention du visa, et dans le cas d'autres, après l'entrée au Canada et l'inscription dans l'établissement concerné.

 

Emplacement Grade Frais de scolarité annuels
(dollars canadiens)
Tout le Canada Maîtrise 22 346
Maîtrise et doctorat 14 520
Terre-Neuve-et-Labrador Maîtrise 9 360
Maîtrise et doctorat 2 810
Île-du-Prince-Édouard Maîtrise 22 146
Maîtrise et doctorat 10 586
Nouvelle-Écosse Maîtrise 14 705
Maîtrise et doctorat 16 601
Nouveau-Brunswick Maîtrise 13 125
Maîtrise et doctorat 10 432
Québec Maîtrise 20 269
Maîtrise et doctorat 14 330
Ontario Maîtrise 27 627
Maîtrise et doctorat 19 928
Manitoba Maîtrise 14 385
Maîtrise et doctorat 10 032
Saskatchewan Maîtrise 18 096
Maîtrise et doctorat 5 513
Alberta Maîtrise 20 412
Maîtrise et doctorat 8 993
Colombie britannique Maîtrise 20 485
Maîtrise et doctorat 12 877
 

Les frais de scolarité de certaines des meilleures universités au Canada sont les suivants:

  • Université de Toronto : entre 15 000 et 57 000 dollars canadiens par an
  • University of British Columbia : Entre 1 300 et 52 000 dollars canadiens par an
  • Université McGill : Entre 2 200 et 58 000 dollars canadiens par année

En général, le coût des études dans les collèges canadiens est moins cher que dans les universités. Chaque collège au Canada a fixé des frais de scolarité spécifiques pour les étudiants. Ces frais de scolarité peuvent varier entre 13 000 et 16 000 dollars canadiens par année.

L'éducation dans les écoles publiques canadiennes est gratuite pour les citoyens canadiens. Bien sûr, dans de nombreuses situations, les enfants de personnes qui ont un permis de travail au Canada sont également inclus dans cette gratuité. Cependant, chaque école au Canada a des frais de scolarité spécifiques pour les étudiants étrangers. Ces frais de scolarité s'élèvent en moyenne à 16 000 dollars canadiens par année.

Le revenu minimum au Canada est de 14 dollars de l'heure et la possibilité  de travailler comme étudiant au Canada  pendant les heures d'études est de 20 heures par semaine. Lorsque l'université est fermée, il est possible de travailler à temps plein. Les étudiants célibataires peuvent gagner jusqu'à l'allocation de subsistance. Mais les étudiants mariés sans enfants, parce qu'ils ont la possibilité de travailler ensemble, ils peuvent couvrir le coût de la vie et les frais de scolarité. Si vous êtes marié et avez des enfants, il est probable qu'un seul parent pourra travailler. Vous devez donc être prêt pour les dépenses.

Le coût de l'assurance maladie pour les étudiants étrangers varie dans chaque province canadienne (moyenne entre 400 $ et 800 $ par année). Par exemple, ce coût en Colombie-Britannique est de 860 dollars canadiens par année.

Selon le rapport Mercer en 2020, Toronto était reconnue comme la ville la plus chère au Canada pour vivre. La ville de Vancouver s'est également classée deuxième.

 

Bourse canadienne

Non, le classement à l'examen d'entrée n'a aucun effet sur l'obtention d'une bourse canadienne. Ce qui est important, c'est d'avoir une moyenne pondérée élevée, un score linguistique élevé et d'avoir des dossiers de recherche et de recherche pour les diplômes de troisième cycle.

Le montant des bourses canadiennes varie et peut aller d'un millier de dollars à plusieurs dizaines de milliers de dollars. La bourse peut couvrir une partie des frais de scolarité ou la totalité des frais de scolarité et de subsistance de l'étudiant. Notre suggestion est de commencer vos études même si vous recevez la plus petite bourse au début, car vous aurez de nombreuses opportunités de bourses à l'avenir.

Oui, c'est possible, mais seulement pour les étudiants autochtones canadiens. Dans les domaines de la médecine et de la dentisterie, la capacité d'entrée est très limitée, il n'est donc pas possible d'ouvrir un compte sur la bourse. Le fait est que lorsqu'une personne est admise dans ces domaines même sans bourse, elle lève son chapeau. Comme tout le reste dans ce monde, lorsqu'il y a une limite et que l'offre est faible et que la demande est élevée, la concurrence est forte et les universités n'offrent des bourses médicales et dentaires qu'à un nombre limité de leurs étudiants nationaux.

Oui. Habituellement, les grandes entreprises et organisations donnent de l'argent aux universités pour la recherche et le développement, et les professeurs donnent une partie de ces projets de recherche aux étudiants en fonction du budget dont ils disposent, et en retour, ils accordent une sorte de subvention.

En plus des bourses universitaires, chaque année, diverses bourses gouvernementales et non gouvernementales sont disponibles pour les étudiants qu'ils peuvent demander pendant leurs études à l'université.

En général, les bourses ne sont pas offertes pour les cours d'anglais et de français au Canada.

Oui, le certificat de langue est l'un des principaux documents pour recevoir une bourse au Canada pour les étudiants internationaux, dont le score est différent selon les conditions de la bourse.

  • Obtenir un score de langue supérieur au minimum requis par l'université
  • Publier des articles scientifiques faisant autorité tels que ISI. Si vous avez des articles, si possible, écrivez plus d'articles et publiez-les dans des revues réputées. 
  • Rédigez une lettre de motivation solide et professionnelle pour recevoir une bourse.
  • Obtenez des certificats spécialisés dans votre domaine.
Oui. Avec une histoire de centaines de cas réussis dans le domaine de l'obtention de bourses, Visa Mundial est prêt à fournir des conseils et des orientations aux candidats concernant le choix de la meilleure université et l'augmentation des chances de recevoir une bourse.
 
Domaines d'études populaires au Canada
 
  • Informatique et informatique
  • MBA
  • Ingénierie
  • Sciences de la santé et soins de santé
  • Médias et journalisme

En tant qu'étudiant étranger qui doit obtenir un visa d'études canadien, choisissez un domaine qui correspond à vos antécédents scolaires et professionnels pour postuler dans les universités canadiennes. Si vous ne remplissez pas les conditions d'admission dans votre domaine d'études, postulez dans des domaines interdisciplinaires tels que le commerce et la gestion. 

Certains cours sont offerts dans les universités canadiennes, qui ont un programme plus facile que d'autres cours. Ces champs incluent : 

  • Ventes et Marketing
  • Gestion des ressources humaines
  • service client
  • Relations internationales
  • relations publiques
  • Baccalauréat ès arts
  • Informatique et technologie
  • Automobile et aéronautique
  • Affaires commerciales et administratives
  • Sciences de la santé
  • Construction
  • Mathématiques appliquées et industrielles
  • Mathématiques et statistiques
  • Application des mathématiques
  • Mathématiques actuarielles
Permis de maîtrise du Canada

Visa de compagnon canadien

Non Chaque personne doit remplir ses propres formulaires pour les antécédents de voyage et les informations sur la famille. De plus, selon le type de visa demandé, chaque membre de la famille doit remplir un formulaire spécial pour ce type de visa. Pour les enfants de moins de 18 ans, il est nécessaire que leurs parents signent leurs formulaires.

Oui, dans la plupart des cas, votre conjoint peut travailler au Canada. À cette fin, il est nécessaire de demander un permis de travail ouvert et de recevoir un permis de travail. Avec un visa de permis de travail ouvert, vous pouvez travailler pour n'importe quel type d'employeur virtuel au Canada et ne nécessite pas l'approbation de l'EIMT du ministère du Travail du Canada. 

Mais si vous avez obtenu un visa étudiant conditionnel au cours de langue, pendant que vous suivez le cours de langue préalable au Canada, votre conjoint n'est pas autorisé à travailler et doit demander son visa de travail après avoir terminé votre cours de langue.

Cela dépend de l'âge et du statut scolaire des enfants. L'âge à charge des enfants au Canada est de moins de 22 ans.

Si votre enfant qui vous accompagne a moins de 18 ans, il est préférable d'obtenir un permis d'études ou un permis d'études pour étudier au primaire ou au secondaire. Pendant l'école, il n'est pas possible de travailler en même temps que d'étudier à l'école.

Si votre enfant à charge a plus de 18 ans et moins de 22 ans et a l'intention d'étudier dans des collèges ou des universités canadiennes, il doit obtenir un permis d'enseignant et est autorisé à travailler comme étudiant 20 heures par semaine pendant ses études à l'université et n'a pas besoin de obtenir un visa de travail.

Si l'enfant atteint l'âge de 22 ans et plus, il n'est plus considéré comme un enfant à charge et son statut de visa est distinct de celui de ses parents. 

Non Le parent accompagnant l'étudiant n'est pas autorisé à travailler car il séjourne au Canada avec un visa touristique. Pour obtenir un permis de travail, il doit faire une demande de permis de travail, ce qui nécessite souvent de recevoir une offre d'emploi d'employeurs canadiens.

Si vous êtes demandeur ou titulaire d'un visa d'études canadien, selon les règles du ministère de l'Immigration du Canada, vous avez la possibilité d'emmener votre partenaire avec vous au Canada et de demander un visa de partenaire. Le visa de partenaire canadien est un type de visa touristique ou de travail. Dans ce cas, les documents et les procédures pour le visa de partenaire accompagnant sont en grande partie similaires au visa d'accompagnement de conjoint, que nous avons expliqué dans cet article.

 Un partenaire est une personne qui vit avec vous, mais vous n'êtes pas légalement marié. 

Une union de fait est un type de partenariat dans lequel les deux personnes ont vécu ensemble de façon continue pendant au moins 12 mois, mais ne sont pas légalement mariées. Pendant cette période, les partenaires ne doivent pas vivre séparément, sauf si leur séparation est temporaire et de courte durée et s'ils ont été absents pendant un certain temps en raison d'obligations familiales ou de voyages d'affaires ou d'affaires.

La réponse à cette question est négative. Le visa de travail de votre conjoint dépend de votre visa étudiant, et en fait, si votre visa étudiant est annulé, son visa de travail est également annulé. Donc, ce que vous devez faire, c'est que votre conjoint soit d'abord admis et convertisse son visa de travail en visa d'étudiant canadien. Ensuite, en tant que personne à charge du visa d'études de votre conjoint, vous pouvez demander le visa de travail canadien ouvert et commencer à travailler.

Selon la loi du gouvernement canadien, les enfants des étudiants internationaux canadiens ne sont pas tenus d'avoir un permis d'enseignant et peuvent étudier dans les écoles préscolaires, primaires et secondaires sans permis d'études. Mais si vous êtes à l'extérieur du Canada et que votre enfant va venir au Canada avec vous, l'agent d'immigration à l'aéroport peut demander un permis d'études, il est donc préférable de demander un visa d'études pour votre enfant à l'avance.

Chaque année, près de cent mille étudiants internationaux immigrent au Canada de partout dans le monde pour poursuivre des études supérieures et recevoir des diplômes postsecondaires valides. Les généreuses politiques d'immigration du Canada permettent aux étudiants internationaux de faire venir leur conjoint et leurs enfants à charge pour travailler ou étudier au Canada. De cette façon, tous les membres de la famille au premier degré de l'étudiant peuvent bénéficier de l'expérience de vivre au Canada.

 

Règles canadiennes sur les permis d'enseignant

Cas particuliers dans lesquels vous êtes autorisé à étudier sans permis de maîtrise :

  • Cours de moins de six mois qui se terminent en six mois.
  • Vos enfants pendant que vous avez un visa de travail ou un visa d'études.

Non Vous ne recevrez aucun e-mail. Il est de votre devoir de connaître les règles. Le permis de maître est automatiquement révoqué si l'une de ces deux situations survient :

  • La date d'expiration du permis de maître est atteinte. 
  • 90 jours se sont écoulés depuis la fin de vos études. 

Ce sera ainsi que vous pourrez légalement prendre un congé de maternité jusqu'à 150 jours pendant la période universitaire, et cela ne coûtera rien aux étudiants et ce sera fait gratuitement.

Les étudiants qui ont étudié à temps plein pendant leur semestre universitaire et qui n'étudient qu'à temps partiel au cours du dernier semestre en raison de moins de crédits restants, peuvent travailler à temps plein pendant les vacances avant leur dernier semestre et pendant leur dernier semestre, ils devraient travailler à 20 heures par semaine (hors milieu universitaire).

Vous pouvez renouveler votre passeport par l'intermédiaire du Bureau du Protecteur des intérêts de l'Iran à l'ambassade du Pakistan à Washington.

Le site Web du Bureau du Protecteur des intérêts de l'Iran - Washington

 

Visa de travail après des études au Canada

Lorsque vous demandez un visa de travail post-études, si vous travaillez à ce moment-là, votre conjoint peut continuer à travailler avec un visa de permis de travail ouvert, mais si vous ne travaillez pas, votre conjoint doit changer son statut de visa en visa touristique. .et chaque fois que vous commencez à travailler, ils peuvent à nouveau changer leur visa de touriste en visa de travail.

Les frais actuels pour un visa de travail post-études sont de 255 dollars canadiens. Ce montant se compose de deux chiffres : 155 $ correspondent aux frais de permis de travail et 100 $ correspondent aux frais de permis de travail ouvert.

Le visa de travail après les études ne peut pas être prolongé au-delà de la durée du visa d'études. Lorsqu'un visa de travail post-études expire, le demandeur doit demander un autre type de visa s'il a l'intention de rester au Canada et de travailler.

Peu importe le nombre de diplômes obtenus au Canada, les gens ne peuvent obtenir qu'une seule fois un visa de travail post-études.

Les titulaires de ce type de visa peuvent travailler dans n'importe quel emploi, pour n'importe quel employeur et n'importe où au Canada.

Oui, le demandeur peut soumettre les deux demandes en même temps. Un visa de travail postdiplôme est un moyen populaire pour les diplômés de rester au Canada pendant le traitement de leur demande de statut permanent.

Dans certains cas, un étudiant a encore un ou plusieurs cours à la fin de ses études et, par conséquent, il sera à temps partiel au dernier semestre de ses études. Dans ce cas, les études de l'étudiant sont considérées comme à temps plein et son visa de travail n'est pas affecté après l'obtention de son diplôme.

Dans ce cas, le visa de travail postdiplôme est délivré uniquement pour la période pendant laquelle la personne a étudié au Canada. Par exemple, si un étudiant de premier cycle passe la dernière année de ses études dans un établissement canadien, il recevra un visa de travail post-diplôme valable jusqu'à un an.

Les enfants du demandeur peuvent demander un visa de visiteur ou d'études en même temps. Des documents et des frais supplémentaires s'appliqueront.

La famille du demandeur doit obtenir un autre visa approprié pour poursuivre son séjour au Canada afin de pouvoir rester avec le demandeur au Canada pendant la période de visa de travail après l'obtention de son diplôme.

 Ils n'autorisent pas les visas d'études ou de travail et ne permettent pas au candidat de revenir au Canada. Si le visa de résident temporaire du demandeur est toujours valide et que son permis d'études est valide, il peut retourner au Canada. Si le visa de travail postdiplôme est approuvé alors que le demandeur est à l'extérieur du Canada, le demandeur entrera au Canada en tant que travailleur.

En général, la réponse à cette question est négative. Mais pendant la pandémie de Corona, cette loi a été temporairement modifiée et les étudiants peuvent suivre l'intégralité de leur cursus académique à distance et en ligne tout en étant éligibles pour recevoir le PGWP.

Le visa de travail post-diplôme n'est valable que jusqu'à la date d'expiration du passeport. Afin de demander un visa de travail après l'obtention du diplôme, si la validité du passeport n'est pas suffisante, le passeport doit être renouvelé.

 

Résidence permanente au Canada après les études 

Non Pour faire une demande de résidence permanente au Canada après vos études, vous devez remplir certaines conditions. Par exemple, pour certains programmes d'immigration, il est nécessaire que votre période d'études ne soit pas inférieure à 8 mois et que l'université soit approuvée par le ministère de l'Immigration du Canada, ou en d'autres termes, dispose d'un DLI.

Généralement, après avoir terminé vos études au Canada, votre permis de séjour dans ce pays expire et vous devez quitter le pays. Pour prolonger votre séjour au Canada, vous devez demander un permis de travail et commencer votre processus de résidence permanente (RP).

Les étudiants peuvent rester et travailler au Canada jusqu'à 3 ans en obtenant un permis de travail pour les diplômés.

 Selon la province où vous étudiez, il existe des règles de résidence après vos études. Veuillez vous référer à la page étudier au Canada et lire les conditions de chaque province sur la page correspondante de cette province.

  •   Étudier dans la province de la Colombie-Britannique
  •  Étudier en Alberta
  •  Étudier dans la province de la Saskatchewan
  • Éducation dans la province du Manitoba
  •  Éducation dans la province de l'Ontario
  • Étudier dans la province de Québec
  • Éducation dans la province du Prince Édouard
  • Étudier dans la province du Nouveau-Brunswick
  • A étudié en Nouvelle-Écosse
  • Étudier dans la province de Terre-Neuve-et-Labrador

L'université correspondra avec l'immigration canadienne  et vous devrez quitter le Canada.  

Oui. Bien sûr, vous devriez consulter votre conseiller afin que vous ne rencontriez aucun problème.

Oui. À condition que vous puissiez signer un contrat de travail officiel avec l'employeur canadien. 

Oui. Vous devez inclure tous ces documents lors de la soumission de votre candidature.

Si vous présentez une demande dans le cadre du programme d'immigration pour l'expérience canadienne, vous n'avez pas besoin de fournir de documents financiers.

Non Un permis de travail n'est pas une offre d'emploi. Il s'agit d'une offre d'emploi valide ou d'une offre d'emploi émise par l'employeur et qui vous offre un emploi à temps plein pendant un an.

Oui, tant que vous remplissez les conditions pour obtenir la résidence permanente par le biais des études, vous pouvez demander la résidence permanente au Canada.

 

Financement du visa étudiant canadien

À partir du moment de l'émission de la lettre bancaire, sa période de validité est d'un mois, mais elle peut être utilisée pour un visa d'études canadien jusqu'à 40 jours.

Si le montant de la bourse couvre l'intégralité des frais de scolarité et de subsistance pendant un an, il n'est pas nécessaire de fournir des facilités bancaires, mais si le fonds inclut une partie des coûts, vous devez fournir des facilités bancaires avec un solde suffisant pour couvrir le reste du coût.

Oui c'est possible Bien sûr, cela arrive rarement, mais vous devez toujours vous y préparer et ne pas vider votre compte après avoir soumis le dossier de visa.

Les actions, comme la bourse, ne sont pas acceptables comme ressources financières. Parce que le montant du marché boursier est toujours fluctuant et que ce n'est pas une source financière fixe et qu'il peut même devenir négatif. N'oubliez pas que vos finances doivent être disponibles. Les stocks peuvent être disponibles un jour et non disponibles le lendemain.

La nature des monnaies numériques est leur nature dynamique. Par conséquent, ces types de devises sont toujours en ébullition et ne peuvent donc pas être utilisées pour présenter à l'ambassade du Canada. Peut-être qu'un jour, le ministère de l'Immigration du Canada fera une déclaration à ce sujet. Nous le partagerons certainement avec vous ce jour-là.

Si vous n'avez pas assez d'argent pour couvrir les frais de scolarité et le coût de la vie au Canada pendant un an, et que vous ne pouvez pas fournir le soutien financier nécessaire, il est préférable de demander aux membres de première classe de votre famille, comme votre conjoint ou vos parents, pour être vos parrains financiers.

Oui. Il n'y a qu'un seul cas où il n'est pas nécessaire de fournir une lettre d'engagement financier de la part du parrain, c'est si votre conjoint est un parrain financier.

Oui. Vous pouvez fournir votre compte professionnel. Bien sûr, pas comme compte principal pour montrer la capacité de payer les frais de scolarité et de subsistance la première année. Mais plus pour montrer que vous avez une bonne affaire.

Les comptes des entreprises sont liés aux affaires de la même entreprise, et si l'entreprise fait faillite, ce compte ne sera plus accessible. Tout argent que vous montrez doit être disponible. Bien que les fonds disponibles sur le compte de trading soient disponibles aujourd'hui, ils ne le seront peut-être pas demain. Par conséquent, nous ne recommandons pas de fournir un compte professionnel comme caractéristique principale. 

Malheureusement non. En raison du nombre élevé de clients et de l'engagement de travail envers ces proches, des conseils exclusifs concernant les ressources financières ne sont offerts qu'aux clients de cette entreprise.

Non Un prêt, que ce soit au Canada ou en Iran, ne peut être utilisé comme moyen financier pour obtenir un visa. Parce qu'un prêt est un type de dette et ce n'est pas votre argent.

Travailler pendant ses études au Canada

Oui. Les opportunités sont innombrables. Du travail général, du travail de livraison et du travail spécialisé. La possibilité  de chercher un emploi au Canada  dépend de nombreux facteurs. Votre niveau de langue joue un rôle très important. Mais en général, la probabilité de trouver un emploi au Canada est plus élevée que dans de nombreux autres pays, et la plupart des étudiants qui cherchent sérieusement un emploi réussissent dans cette direction. Il est un peu difficile de trouver des emplois spécialisés pendant ses études au Canada, mais il est possible de faire des emplois généraux. Ces emplois peuvent être dans des restaurants ou dans des usines et des entreprises manufacturières. Il est également possible de prendre des projets étudiants au niveau de la maîtrise et du doctorat, généralement les universités et les professeurs proposent ces projets aux étudiants, et en échange de la réalisation de ces projets, une sorte de revenu ou d'allocation d'études est accordée.

Oui. Si votre cours est coopératif, vous devez demander un permis de travail coopératif. Il est possible de demander un permis de travail coopératif simultanément avec le visa et après avoir reçu le permis de maîtrise et être entré au Canada.

Lorsque vous êtes étudiant à temps plein, vous pouvez travailler vingt heures par semaine. Pendant les jours où l'université est fermée, comme entre les semestres et les vacances d'été, vous pourrez travailler sans limite de temps. Si vous travaillez dans un milieu universitaire, vous n'aurez jamais de limite d'heures de travail. Par exemple, si vous travaillez à la cafétéria de l'université, travaillez à temps plein pendant vos études.

Oui. Tant que le demandeur principal suit des cours universitaires, le conjoint est autorisé à travailler à temps plein sans aucune condition.

Trouver un emploi au Canada dépend des capacités personnelles des personnes ainsi que de leurs compétences linguistiques. Il est tout à fait possible de trouver un emploi selon vos capacités.

Non Vous ne pouvez travailler au Canada que lorsque votre programme d'études a commencé. Le cours de langue n'est pas considéré comme un cours académique. Veillez donc à ne pas travailler pendant que vous êtes en cours de langue. Les cours préalables faisant partie des unités d'enseignement vous permettent de travailler en même temps que vous étudiez. Si votre cours préalable n'est pas le cours principal, vous ne pouvez pas travailler pendant que vous terminez le cours préalable.

En général, vous devriez arrêter de travailler après avoir reçu votre dernière note de l'université. Pour continuer à travailler, vous devez demander un permis de travail ou commencer un nouveau programme d'études. Bien sûr, lorsque vous enregistrez votre prochaine candidature, votre poste sera lié à la prochaine candidature, bien que le résultat de votre prochaine candidature n'ait pas encore été déterminé, mais le ministère de l'Immigration du Canada suppose que vous avez le poste de la prochaine candidature. Par exemple, si vous demandez un visa de travail post-diplôme, vous pourrez travailler à temps plein immédiatement après l'obtention de votre diplôme. Eh bien, vous travaillez et la réponse à votre demande viendra. S'il est positif, c'est bien aussi, s'il est négatif, il faut arrêter de travailler.

Oui. À condition que vous puissiez signer un contrat de travail officiel avec l'employeur canadien. 

Les étudiants au Canada bénéficient généralement du taux de salaire minimum dans ce pays. Ce montant est d'environ 10 à 20 dollars de l'heure. Après déduction des impôts, vous pouvez gagner environ 200 $ par semaine et 800 $ par mois.

Les emplois les plus rentables pour les étudiants au Canada sont les suivants :

  • Développeur de site Web
  • Commercial
  • Traducteur

Actuellement, les emplois de livraison sont également des emplois très populaires car ils sont très économiques en termes de revenus académiques.

Le numéro d'assurance sociale du Canada  est un numéro national unique à 9 chiffres qui est délivré à chaque nouvel arrivant qui a obtenu la résidence permanente au Canada ou aux personnes qui sont entrées au Canada avec un permis d'études (étudiants) ou un permis de travail. .
Ce numéro est en fait un code national au Canada qui, en plus d'identifier les personnes au Canada, est utilisé pour tous les services et transactions du gouvernement. Les étudiants et leurs conjoints qui ont un permis de travail, après être entrés au Canada et avoir effectué les tâches de base telles que la location d'une maison (en précisant l'adresse) peuvent se présenter au bureau de Service Canada le plus proche avec un passeport et un permis de maîtrise ou un permis de travail. contenant le numéro SIN.

L'assurance étudiante au Canada

Oui. Le demandeur doit être couvert par une assurance maladie. Il doit souscrire une assurance avant de demander un visa. Ou qu'il peut prouver financièrement qu'il peut payer une assurance maladie.

Entre 600 et 900 dollars 

Non Les provinces de l'Ontario, de l'Île-du-Prince-Édouard, du Québec et du Yukon n'offrent pas d'assurance maladie publique aux étudiants internationaux.

En situation d'urgence, toutes les provinces canadiennes offrent des services gratuits, même si le patient n'a pas de carte d'assurance-maladie gouvernementale. Cependant, selon le statut d'immigration d'un individu, il peut y avoir des restrictions importantes sur les services fournis.

Le système provincial de soins de santé au Canada couvre les services médicaux primaires et préventifs ainsi que les soins d'urgence. En tant qu'étudiant international titulaire d'un visa d'études valide, vous devez être admissible à une carte d'assurance-maladie provinciale pour pouvoir accéder à ces services.

Les étudiants internationaux au Canada sont tenus d'obtenir une assurance maladie pour la durée de leur séjour au Canada. Certaines provinces offrent une couverture santé provinciale aux étudiants internationaux, gratuite ou payante.

Non L'assurance gouvernementale au Canada n'a aucune limite de coût et couvre tout, du simple rhume à la chirurgie majeure.

Non Bien entendu, ces assurances couvrent les soins dentaires pour les enfants de moins de 12 ans.

Oui. Si vous avez besoin de services dentaires d'urgence, vous serez couvert par une assurance gouvernementale.

Par exemple, vous avez eu un accident dans lequel vous vous êtes cassé une dent et vous devez le soigner. Dans ce cas, ce traitement est pris en charge par les services de l'assurance maladie.

  • services de dentisterie
  • Services d'ophtalmologie
  • Services psychiatriques
  • Services de physiothérapie, de chiropratique ou de massothérapie

Non Toute personne titulaire d'une carte d'assurance gouvernementale peut utiliser les mêmes services.

Dans ces cas, l'un des parents peut être le demandeur principal et le reste de la famille peut être assuré à la demande de cette personne. Ou que chacun postule individuellement. En fait, il n'y a aucune différence à cet égard. 

Oui. Toute personne qui vient au Canada avec un visa d'études ou de travail et qui bénéficie d'une assurance gouvernementale peut profiter d'une couverture médicale gratuite qui couvre les frais d'accouchement au Canada. 

Non Bien que le gouvernement canadien fournisse un système de soins de santé universel pour la plupart des services médicaux, cette assurance ne couvre pas les étudiants internationaux.

Ceux qui travaillent au Canada et sont assurés par l'intermédiaire de leur employeur, cette assurance a la règle de l'assurance complémentaire, et en fait, cette assurance couvre des choses qui ne sont pas couvertes par l'assurance gouvernementale ou le MSP. 

Oui. Si vous souhaitez bénéficier de l'assurance de l'employeur, vous devez d'abord être couvert par l'assurance gouvernementale, puis demander l'assurance de l'employeur.

  • Manuvie
  • Financière Sunlife
  • Great West Life
  • Croix Bleue de l'Ontario
  • Assurance maladie GMS
  • Assurance maladie et soins dentaires Scotia-Vie
  • Ferme d'État
  • CAA
Coût de la vie au Canada

Les villes canadiennes de Vancouver et de Toronto ont les prix des maisons les plus élevés de tout le Canada.

Le coût mensuel moyen de la location d'une maison à Toronto, Canada pour une famille de 2 et 4 personnes est le suivant :

  • Famille de 2 : 1 680 $
  • Famille de 4 : 3 542 $

Le revenu annuel moyen au Canada est de 36 340 $. Les revenus moyens pour les emplois qui ne nécessitent pas d'expérience préalable et qui sont utiles pour les débutants commencent à 29 565 $ par an, tandis que les revenus annuels des employés expérimentés possédant des compétences spécifiques sont de 86 860 $ et même plus.

Suppression du refus de visa étudiant

Oui. En connaissant les principales raisons du rejet de l'affaire et en résolvant ces raisons, le demandeur peut avoir de bonnes chances d'être accepté la prochaine fois. Ne faites jamais une nouvelle demande de visa sans apporter de modifications à votre dossier car vous obtiendrez presque certainement le même résultat.

Oui. Chez Visa Mundial, nous croyons qu'il vaut mieux faire la bonne chose dès le début. Toutes les affaires Visa Mundial qui ont été renvoyées devant le tribunal sont sorties avec succès de cette étape. La raison de ce problème est d'agir avec des scénarios et des documents précis et corrects, et nous sommes fiers que nos clients aient obtenu ce succès.

Tout d'abord, nous devons expliquer qu'il n'y a pas de tampon de rejet. Vous recevrez votre refus uniquement via votre compte visa ou par e-mail. Le dossier de rejet restera en permanence dans le système du Département de l'Immigration. Mais est-ce important ?La réponse est non.

Vous voyez, les tribunaux n'ont pas la possibilité d'accepter ou de rejeter une personne. Le tribunal n'examine que la procédure de traitement de l'affaire. L'agent a-t-il fait preuve de négligence en examinant complètement le cas ? L'agent a-t-il vu tous les documents de l'affaire ? L'agent a-t-il pris une décision juste ? L'agent a-t-il observé la justice dans la décision ? Ce sont les facteurs qui sont pris en compte par le tribunal, et si le résultat est positif, le vote de rejet est rejeté et l'affaire est transmise à un autre agent pour examen. 

Net Officer est une lettre dans laquelle il y a un enregistrement de la gestion de votre cas. Dans la lettre du responsable du réseau, vous obtenez généralement plus d'explications que dans la lettre de rejet. Dans de nombreux cas, ces informations sont générales, mais dans certains cas, des points spécifiques sont mentionnés.

Fondamentalement, les consultants et les avocats prennent la note afin qu'ils puissent préparer une lettre de défense pour les clients sur la base de celle-ci. Les points écrits dans Net Officer ne sont pas nécessairement corrects ou nécessairement faux. Par exemple, si l'officier a écrit que la maîtrise du plan est ambiguë, ne pensez pas qu'il y a un problème avec votre maîtrise du plan ou qu'il en est de même avec l'égalité. Bien sûr, ne soyez pas sûr que ce soit vrai, et fondamentalement la difficulté réside dans la confusion.

Les frais de candidature nets pour les officiers sont de 5 $.

Non Parce que vous vous opposez à la décision rendue, vous ne soumettez rien à nouveau et vous défendez sur la base des documents que vous avez fournis.
 
Oui, si votre majeure va dans une direction différente, votre plan, votre explication et votre défense doivent être solides quant à la raison pour laquelle vous souhaitez étudier la deuxième majeure. En fait, l'agent n'a pas suffisamment de connaissances et d'informations dans ces domaines spécialisés et tendances, et l'agent doit être convaincu avec un langage simple. La connaissance de la psychologie dans ce domaine vous aidera à prendre une décision et, avec une perspicacité et une étude complètes, à convaincre l'officier qu'il est obligatoire pour vous de vous re-majorer et que vous devriez prendre cette majeure et retourner dans votre pays; Et bien sûr, cela est différent dans différentes disciplines.
 
Parce que l'officier ne lit pas attentivement votre cas et c'est une erreur évidente. Cette question est très appropriée pour l'officier mortel et pour nous de suivre la manifestation et le tribunal.
 

Non, régler l'affaire ne signifie pas nécessairement délivrer un visa. Après le règlement judiciaire, le ministère de l'Immigration du Canada vous demandera des documents à jour. Si vous soumettez les documents demandés, le taux de réussite pour l'obtention d'un visa est élevé.

Visa d'investissement au Canada

Le montant minimum d'investissement au Canada est de 100 000 $. Bien sûr, le montant de l'investissement est différent selon les différentes méthodes d'investissement.

Le montant requis pour investir dans votre entreprise au Canada dépend du programme d'immigration que vous souhaitez, que nous avons mentionné sur le site de Visa Mondial (minimum 100 000 dollars canadiens). L'entreprise doit également créer au moins un emploi à temps plein pour un citoyen canadien ou un résident permanent.

Il existe différentes exigences en fonction de votre situation pour obtenir un visa d'investissement au Canada. Mais généralement, les candidats doivent :

  1. Prouver la valeur nette minimale requise. Ce montant est différent dans chaque programme d'immigration des provinces canadiennes (au moins 300 000 dollars canadiens).
  2. Avoir au moins deux ans d'expérience en gestion dans leur entreprise. Cette histoire de travail a aussi ses propres conditions.
  3. avez l'intention d'investir ou d'acquérir une entreprise dans l'une des entreprises de services ou de production.

L'achat d'une propriété au Canada peut être un investissement et il n'y a aucune restriction sur l'achat d'une propriété pour les étrangers. Mais le point important est que premièrement, acheter une propriété ne mène pas à l'obtention d'une résidence permanente au Canada, et deuxièmement, les étrangers doivent payer plus d'impôts pour acheter une propriété que les citoyens canadiens ou les résidents permanents.

Cela dépend de la méthode d'investissement. Dans certains programmes d'entrepreneuriat provinciaux, comme le programme d'entrepreneuriat du Nouveau-Brunswick, il y a une limite d'âge, mais dans d'autres méthodes, il n'y a pas de limite d'âge.

Dans certaines méthodes, comme la méthode fédérale du travail indépendant, l'âge est l'un des facteurs de notation.  

Dans la plupart des programmes, il n'est pas nécessaire d'avoir un diplôme, mais le fournir peut augmenter votre score et donc vos chances d'obtenir un visa d'investissement.
 

Cela dépend du plan et de la méthode d'investissement. Dans certains programmes d'investissement qui mènent à l'obtention d'un permis de travail, il n'est pas nécessaire de fournir un score linguistique dès le début, mais vous devez fournir un score linguistique plus tard lors de la demande de résidence permanente au Canada.

Dans certaines autres méthodes d'investissement, comme le visa de démarrage canadien, qui mène directement à l'obtention de la résidence permanente, vous devez présenter un score IELTS d'au moins 5 ou son équivalent dès le début.

Oui. Après l'approbation de votre visa d'investissement au Canada, vous pouvez amener votre conjoint et vos enfants de moins de 21 ans avec vous. Si vous présentez une demande dans le cadre du programme d'immigration du Manitoba, vous pouvez même amener votre frère ou votre sœur avec vous.

Cela dépend du plan et de la méthode d'investissement. En moyenne, l'obtention d'un visa d'investissement canadien peut prendre de 6 mois à 2 ans.

Actuellement, il n'est pas calculé en dollars libres, mais les agents du bureau de l'immigration savent que le prix du dollar est plus élevé. Par conséquent, différentes décisions sont prises dans différents cas.

Le programme d'entrepreneuriat de la Colombie-Britannique, la route pilote régionale, s'appelle le programme d'investissement de 100 000 $ parce que le montant d'investissement minimum pour ce programme est de 100 000 $.

Non, une manifestation d'intérêt n'est pas une demande de visa et il n'y a aucun frais pour créer ou soumettre un profil "Manifestation d'intérêt".

Oui, dans certains programmes provinciaux comme l'Ontario, 2 personnes peuvent postuler ensemble, mais les cas sont examinés séparément et l'un des cas peut être rejeté. Consultez nos conseillers pour cela car c'est un peu compliqué.
 

Oui, nous agissons également dans le domaine du Owner Operator. Mais cela ne signifie pas que cette méthode est une bonne méthode. Cette méthode est l'une des méthodes les plus techniques et tous les cas doivent être anticipés dès le premier jour et toutes les étapes du premier jour au jour du séjour doivent être pensées. Sinon, vous risquez d'acheter une entreprise coûteuse et cette entreprise brûlera et vous perdrez votre capital. Ce programme est un programme très sensible et doit être exécuté avec soin.

Non, il n'y a aucune exigence à cet égard. Vous pouvez enregistrer une entreprise au Canada depuis l'Iran. Mais vous avez besoin d'un code fiscal pour travailler dans l'entreprise. À cet égard, vous devez vous associer à une personne canadienne dans votre entreprise pour obtenir ce code.

Visa de démarrage canadien

La durée de traitement des dossiers n'est pas exactement connue. L'expérience a montré qu'il faut en moyenne attendre deux ans. Si vous prévoyez entrer au Canada plus tôt, vous pouvez demander un visa de travail pour démarrer votre entreprise. Vous pouvez obtenir un visa de travail dans un délai plus court.

Non Pas besoin d'investir votre propre argent. L'investissement minimum requis signifie le capital fourni par les sous-groupes des organisations introduites.

Les candidats dont la demande est approuvée doivent envisager un investissement minimum pour leur entreprise canadienne. Si votre capital est fourni par des sociétés de capital de risque, ce montant doit être d'au moins 200 000 $. S'il est financé par des groupes d'investisseurs providentiels, il doit être d'au moins 75 000 $.

Les candidats n'ont pas besoin de fournir de l'argent pour l'investissement par des incubateurs ou des centres de croissance. Mais les candidats doivent être acceptés dans leurs programmes.

Dans un premier temps, vous devez présenter votre idée d'entreprise à l'une des organisations présentées et les convaincre de soutenir votre entreprise en démarrage. Après que l'un de ces organismes décide de soutenir votre entreprise, il vous enverra une lettre d'engagement et une lettre de soutien au ministère de l'Immigration du Canada.

Le processus d'introduction d'idées est différent pour chacune des organisations introduites. Vous devez contacter l'organisme concerné pour plus d'informations. Si vous êtes éligible, vous pouvez soumettre vos documents et votre candidature.

 En général, votre idée d'entreprise mérite d'être soutenue par l'organisation.

Le processus est différent pour chaque organisation. Certaines organisations auront d'abord besoin de votre plan d'affaires. Pour plus d'informations, vous devez contacter l'organisme concerné.

Les sociétés d'investissement à risque approuvées par le ministère de l'Immigration, avec lesquelles le demandeur est autorisé à coopérer afin de présenter son idée d'entreprise, sont appelées fonds de capital de risque canadiens désignés. Contactez-nous pour obtenir la liste complète des groupes.

Ce cas, comme le cas précédent, est approuvé par les groupes d'investisseurs providentiels qui permettent au demandeur de partager son idée avec eux et, si elle est acceptée par eux, de demander la résidence via un visa de démarrage. Contactez-nous pour obtenir la liste complète des groupes.

Oui. Mais vous devriez recevoir le montant minimum d'investissement lié au groupe qui a un capital plus important, et l'un d'eux devrait avoir le rôle principal. Par exemple, si deux entreprises agréées en angel sont intéressées par votre idée et ont l'intention d'investir, elles doivent investir un total de 75 000 $. Par exemple, si une société providentielle et une société à risque envisagent d'investir dans votre idée, un investissement total d'au moins 200 000 dollars devrait être réalisé.

Recevoir le soutien de plusieurs organisations d'investisseurs

Les candidats peuvent recevoir le soutien d'un certain nombre d'organisations spécifiées, appelées syndicats. Dans ce cas, tous les organismes parrains délivrent ensemble une seule attestation d'engagement et une seule lettre de soutien aux candidats.

Une fois qu'une société de capital-risque investit dans une entreprise, l'investissement total minimum de cette entreprise sera de 200 000 $, même si un groupe d'investisseurs providentiels investit également dans la même entreprise.

Si l'entreprise est soutenue par l'un des groupes d'investisseurs providentiels, mais ne reçoit pas le soutien de sociétés de capital-risque, le montant total minimum à investir dans cette entreprise sera de 75 000 $.

Non Votre entreprise devrait figurer parmi les entreprises dont les produits présentent un fort potentiel de croissance.

La liste des entreprises a été annoncée sur le site Web du ministère de l'Immigration du Canada. Si les sociétés d'investissement sont d'accord avec votre idée, elles vous enverront une lettre et une lettre au ministère de l'Immigration, puis vous pourrez commencer votre travail pour obtenir la résidence permanente au Canada grâce au programme de démarrage.

Maximum 5 candidats. Bien sûr, le lancement de l'idée souhaitée doit nécessiter des personnes introduites. Chaque personne est soigneusement contrôlée par le service de l'immigration et doit remplir les conditions minimales mentionnées ci-dessus. De plus, chacune de ces personnes doit détenir au moins 10 % des droits de vote de la société.

Remarque importante : si l'un des candidats à ce programme est rejeté par l'agent, toutes les autres personnes seront également rejetées.

Non S'il obtient la résidence permanente de cette façon, il n'y aura aucune responsabilité à son égard lorsqu'il entrera au Canada.

Oui. Les examens médicaux sont obligatoires pour vous et les membres de votre famille.

Tout d'abord, votre organisation référée vérifiera l'efficacité de votre entreprise.

Ensuite, Immigration Canada examinera votre dossier une fois que vous aurez reçu le soutien nécessaire de l'organisation.

Enfin, votre dossier pourra être examiné par une personne indépendante.

Non Pour obtenir une lettre de soutien, vous devez convaincre les organisations recommandées que votre idée d'entreprise mérite d'être soutenue. À cette fin, vous devez correspondre avec l'organisation concernée et obtenir plus d'informations.

Oui. Jusqu'à 5 personnes peuvent agir en tant que propriétaires d'entreprise de cette manière.

Si votre entreprise fait faillite, votre statut de résident permanent ne changera pas. Le gouvernement du Canada comprend que toutes les entreprises ne réussissent pas nécessairement et ce programme est conçu pour partager le risque entre les secteurs public et privé.

Non, il n'y a aucune exigence. Parfois dans les équipes qui se forment, chaque membre du groupe a une expertise particulière et toutes les personnes promeuvent une seule idée.

Visa canadien (ICT)

Non, vous devrez demander un nouveau visa de travail si vous changez d'entreprise, ce qui entraînera un changement d'employeur ou d'emploi.

Oui, les conjoints de ces personnes peuvent obtenir un visa de travail et leurs enfants peuvent étudier gratuitement dans les écoles publiques canadiennes.

Dans une demande d'extension de visa ICT, il est possible de prolonger de 2 à 3 ans, et en général, il est possible de prolonger jusqu'à 7 ans. Bien sûr, des conditions particulières sont nécessaires pour le prolonger.

Le plan d'affaires n'est pas un accord contraignant et les propriétaires d'entreprise ne seront pas tenus responsables s'ils ne peuvent pas atteindre les objectifs fixés dans leur plan d'affaires.

Les propriétaires d'entreprise n'ont généralement pas besoin de fournir un certificat de langue, mais s'ils souhaitent envoyer leurs employés clés au Canada par le biais du programme de transfert interne, ces employés peuvent être tenus de fournir un score de langue pour prouver qu'ils sont éligibles pour l'emploi proposé dans Canada Anglais ou français.

Il n'y a aucune obligation légale d'être rentable. Construire une entreprise rentable prend du temps. Mais l'entreprise canadienne doit être active dans son entreprise, c'est-à-dire fournir des services ou des biens à ses clients à l'intérieur ou à l'extérieur du Canada.

Visa canadien d'entrepreneuriat

La plupart des programmes d'entrepreneuriat provinciaux canadiens n'ont pas de limite d'âge, mais l'âge peut être l'un des facteurs de notation. En revanche, certains programmes d'entrepreneuriat, comme le Programme d'entrepreneuriat du Nouveau-Brunswick, ont une limite d'âge de 22 à 55 ans.

La situation de l'entrepreneuriat au Canada est stable et relativement solide, de sorte que le nombre de démarrages d'entreprises a considérablement augmenté depuis 2001. Bien sûr, à l'époque de Corona, la situation de l'entrepreneuriat dans ce pays, comme dans d'autres pays du monde, a été confrontée à certains défis, mais depuis 2021, sa situation s'améliore progressivement.

Le temps d'attente dans le pool de loterie est généralement de 6 mois, et le temps d'examen du dossier au niveau provincial est généralement de 3 à 4 mois. Le même délai pour examiner le dossier à l'Office fédéral des étrangers pour obtenir un visa d'entrepreneur et pour obtenir un permis de travail de deux ans est généralement de 3 à 6 mois. Au stade de la demande de résidence permanente, il faut généralement un an pour recevoir le certificat de sélection provincial ou la nomination provinciale.

La durée de réception d'un visa entrepreneurial dépend de plusieurs facteurs; Tels que les exigences provinciales et fédérales en matière d'immigration, le type de programme d'entrepreneuriat et le pays à partir duquel vous demandez un visa.

  1. Ontario
  2. Colombie-Britannique (projets pilotes régionaux et projets stratégiques)
  3. Saskatchewan
  4. Alberta
  5. Nouvelle-Écosse
  6. Nouveau-Brunswick
  7. Terre-Neuve-et-Labrador
  8. Île-du-Prince-Édouard
  9. Yukon

Programme d'entrepreneuriat de la province de Québec

Le principal programme d'entrepreneuriat de la Colombie-Britannique jusqu'au 1er avril 2023

Les programmes d'investissement provinciaux du Canada

Investir en Colombie-Britannique

Une note équivalente à CLB 4 en anglais ou en français est requise pour le programme d'entrepreneuriat de base de la Colombie-Britannique.

Non, l'expédition n'est pas obligatoire pour ce programme, mais elle est fortement recommandée.

Le capital minimum requis pour le programme Master Entrepreneur de la Colombie-Britannique est de 200 000 $.

Dans le plan d'affaires que vous fournissez pour ce programme, vous devez inclure les éléments suivants :

  • Décrire le modèle d'affaires et comment le mettre en œuvre ;
  • décrire les types de biens ou de services proposés par l'entreprise proposée ;
  • Expliquez le titre du poste proposé et les tâches connexes, ainsi que la façon dont vos qualifications professionnelles sont liées à l'entreprise proposée ;
  • Décrire la stratégie commerciale proposée pour entrer sur le marché ;

En plus de ce qui précède, si vous  achetez une entreprise existante , incluez les éléments suivants dans votre plan d'affaires :

  • Identifier et décrire l'entreprise cible, y compris ses employés ;
  • Décrivez brièvement les performances de l'entreprise avec un chiffre d'affaires annuel approximatif et un bénéfice net au cours des deux dernières années ;
  • commenter les antécédents et la santé financière de l'entreprise ;
  • Expliquez comment vous avez déterminé la valeur de l'entreprise.

L'économie de la Colombie-Britannique est influencée par l'activité des marchés libres et des entreprises privées. Par conséquent, il est relativement facile d'établir ou d'agrandir une entreprise et d'y mener des activités commerciales. Les gouvernements provincial et fédéral sont pleinement conscients de la nécessité et des avantages d'attirer des investissements étrangers dans la province. Par conséquent, ils ont déployé de grands efforts pour réduire le nombre de lois et de règlements affectant les entreprises et les investissements en Colombie-Britannique au cours des dix dernières années. .

Non, le score de langue n'est pas requis pour ce programme, mais vous devez maîtriser suffisamment l'anglais ou le français pour que l'agent d'immigration de la Colombie-Britannique et l'agent d'immigration fédéral canadien soient convaincus que vous avez la capacité nécessaire pour faire des choses liées à l'établissement et Démarrage d'une entreprise en Colombie-Britannique.

Dans le programme d'entrepreneuriat des projets stratégiques, la qualification minimale n'est pas précisée. Par conséquent, vous pouvez postuler à ce programme avec un diplôme.

Non, cette application n'a pas de système de notation. Si l'entreprise et ses employés clés sont admissibles au programme, ils recevront une lettre d'invitation de la province.

Oui, le conjoint d'un employé clé de l'entreprise peut demander le visa Open Work Permit en même temps. De plus, leurs enfants de moins de 22 ans peuvent demander un visa d'accompagnement.

 

Investir en Ontario

Le capital minimum pour les entreprises à l'extérieur de la région du Grand Toronto est de 200 000 $.

En moyenne,
la durée d'examen d'une demande d'EOI est inférieure à 30 jours,
la durée d'examen d'un dossier d'entrepreneuriat au POCI :  deux à trois mois (selon la complexité du dossier),
la durée d'examen d'un dossier de permis de travail :  2 à 4 mois

Le temps de traitement des cas peut être plus court ou plus long que la période indiquée dans des circonstances telles que : occupation du bureau de l'immigration de l'Ontario ou du bureau fédéral de l'immigration, application depuis l'intérieur ou l'extérieur du Canada ou du pays depuis lequel vous postulez.

Non Dans le cadre du Programme ontarien d'entrepreneuriat, vous créez et exploitez une entreprise dans cette province ou vous achetez une entreprise existante, et il n'est donc pas nécessaire d'avoir une offre d'emploi.

L'expérience minimale requise est de 2 ans d'expérience dans la propriété ou la haute direction d'une entreprise dans votre pays, qui doit avoir été acquise au cours des 60 derniers mois.

Oui. Après avoir obtenu un permis de travail et être entré au Canada, vous devez remplir les obligations de l'accord exécutif avec la province et démarrer ou développer l'entreprise proposée.

 

Investir au Nouveau-Brunswick

Le traitement des demandes dans le cadre du Programme d'immigration des gens d'affaires du Nouveau-Brunswick prend en moyenne de 8 à 12 mois.

La province du Nouveau-Brunswick facture des frais non remboursables de 2 000 $ CA pour examiner le dossier.

  • Moncton
  • Saint Jean
  • Fredericton

150 mille dollars canadiens

Oui, bien sûr, vous avez 90 jours à compter de la date de l'invitation pour envoyer votre demande à la province.

Non, pour recevoir une nomination provinciale, vous devez remplir toutes les obligations de l'accord exécutif avec la province et ensuite envoyer votre formulaire de candidature à la province.

La réponse à cette question est oui, cette province est l'une des provinces canadiennes les plus faciles à obtenir la résidence permanente. La province du Nouveau-Brunswick répond rapidement aux candidats qui répondent aux besoins spécifiques de l'économie et du marché du travail de la province.

Non, il est recommandé de ne pas le faire avant d'avoir reçu votre visa de permis de travail.

Non, il n'est pas nécessaire de faire un voyage exploratoire dans la province du Nouveau-Brunswick, mais il est fortement recommandé de faire ce voyage pour préparer un plan d'affaires et examiner les opportunités d'affaires dans cette province.

Oui, mais vous devez également remplir les conditions d'achat d'une entreprise toute faite.

Oui, jusqu'à ce que vous obteniez la résidence permanente au Canada, vous devez passer 75 % de votre temps au Nouveau-Brunswick pour établir et exploiter votre entreprise.

 

Investir en Saskatchewan

Agriculture et industries importantes dans le domaine des ressources naturelles telles que la foresterie et la pêche

À partir du moment où le dossier est terminé, il faut près de 14 semaines pour examiner le dossier de l'entrepreneuriat au ministère de l'Immigration de cette province. Bien sûr, la durée de l'examen dépend de nombreux facteurs, et selon les conditions du bureau d'immigration de la Saskatchewan, le pays d'où vous postulez, si le dossier est complet ou non, etc., le délai d'examen changera.

Les frais de traitement d'un dossier d'investissement au bureau de l'immigration de la Saskatchewan sont de 2 500 $ et les frais de traitement d'un visa de permis de travail d'investissement au bureau fédéral de l'immigration sont de 255 $ par personne.

Non, dans ce programme, l'entrepreneur crée ou achète lui-même une entreprise et n'a pas besoin d'offre d'emploi.

Le voyage exploratoire n'est nécessaire qu'en cas d'achat d'une entreprise dans la province ou d'établissement d'une entreprise dans les zones rurales de la province.

 

Investir en Alberta

non _ Pour tous les programmes d'entrepreneuriat de l'Alberta, vous devez établir et exploiter une entreprise et posséder une partie de cette entreprise. Par conséquent, vous n'avez pas besoin d'avoir une offre d'emploi à l'avance.

Non, car pour obtenir un permis de travail, vous devez avoir une lettre d'appui de la province de l'Alberta, et vous vous engagez à y installer votre entreprise après être entré dans cette province et à remplir les obligations de l'entente de performance avec la province.

  1. CalgaryCalgary
  2. EdmontonEdmonton
  3. Airdrie
  4. Cerf élaphe Cerf élaphe
  5. Rue Saint-Albert Albert
  6. Fort McMurray Fort McMurray
  7. LethbridgeLethbridge
  8. Grande Prairie
  9. Okotoks
  10. Leduc
  11. Lac Sylvain
  12. Lacombe Lacombe

La technologie, les services financiers, le tourisme, l'aviation et la logistique (production et distribution de matériaux et de produits) comptent parmi les secteurs économiques les plus importants pour l'investissement en Alberta.

Selon la situation du demandeur, immigrer en Alberta peut être simple ou difficile. Afin de prendre la bonne décision et de faciliter votre processus de migration, il est préférable de mesurer d'abord correctement vos conditions et de choisir l'une des méthodes d'investissement qui correspond à vos conditions. Toute mauvaise décision peut rendre le processus d'immigration en Alberta difficile pour vous.

Selon le site Web de Statistique Canada, en moyenne, plus de 400 000 personnes immigrent en Alberta chaque année.

 

Investir au Manitoba

Non Le voyage exploratoire n'est pas requis pour le programme d'entrepreneuriat du Manitoba, mais si vous le souhaitez, il incombe au demandeur d'obtenir un visa de visiteur, et MPNP Manitoba n'émet pas d'invitation à obtenir un visa de visiteur.

Non, vous devez avoir un certificat de langue valide lorsque vous remplissez le formulaire d'auto-évaluation du Programme d'entrepreneuriat du Manitoba.

Le MPNP est tenu de répondre aux demandes d'EOI dans les 4 semaines à compter de la date de soumission de la demande.

Le délai moyen de traitement des demandes du Programme d'entrepreneuriat du Manitoba est d'environ 12 à 15 mois.

MPNP facture des frais de 2 500 $ CAD pour l'examen des cas et n'est pas remboursable.

Oui, même avec un refus d'autres provinces, vous pouvez toujours postuler au Programme d'investissement du Manitoba, mais vous devez fournir tous les documents et informations liés à votre refus au MPNP.

Oui, vous devez occuper au moins un emploi à temps plein pour les citoyens canadiens ou les résidents permanents. Le conjoint et les enfants du demandeur ne sont pas inclus dans cette catégorie.

Le capital minimum requis est de 150 000 $ pour les entreprises à l'extérieur du centre du Manitoba.

Agriculture, tourisme, électricité, pétrole, mines et forêts

En tant que capitale du Manitoba, Winnipeg est un endroit idéal pour démarrer une entreprise.

 

Investir en Nouvelle-Écosse

Oui, pour être admissible à ce programme, vous devez avoir un score linguistique minimum de niveau 5 du CLB en anglais ou en français.

La province de la Nouvelle-Écosse ne facture pas de frais pour examiner les demandes d'entrepreneuriat, mais vous devrez payer des frais pour préparer les documents nécessaires à la demande, comme une évaluation des qualifications académiques, un test de langue, une évaluation de la valeur nette, et traduction de documents.

Le temps qu'il faut pour examiner les candidatures au programme d'entrepreneuriat de la Nouvelle-Écosse dépend du temps requis pour approuver les documents de candidature ainsi que du volume de candidatures reçues.

Aérospatiale, agriculture/fruits de mer, biotechnologie, culture, énergie, foresterie, technologies de l'information et de la communication, fabrication, exploitation minière, technologies océaniques

  • Spécifiez le secteur d'activité ou le domaine d'activité qu'il contient.
  • Fournissez une description de l'entreprise.
  • Les informations sur la propriété de l'entreprise doivent être fournies, telles que les coordonnées des partenaires et les coordonnées du propriétaire
  • Précisez l'emplacement proposé pour l'entreprise.
  • Fournissez des détails sur la couverture géographique (locale, régionale et nationale) de l'entreprise.

Une visite exploratoire est requise pour les candidats qui, au lieu de démarrer une nouvelle entreprise, achètent l'une des entreprises existantes dans la province. Les candidats doivent inclure un rapport de leur visite dans le cadre du plan d'implantation de l'entreprise. Le rapport doit couvrir toute la période de résidence au Canada (y compris le temps passé dans d'autres provinces) et doit inclure les éléments suivants :

  • Durée du séjour au Canada
  • Noms des prestataires de services spécialisés pour les entreprises ou les organisations liées à l'hébergement qui seront visités pendant le voyage ainsi que leur adresse postale, numéro de téléphone et adresse e-mail.
  • Description de l'activité ou de la visite et son lien avec le logement ou la création d'entreprise du demandeur
  • Copies des billets d'avion, passeports et reçus d'hôtel
  • Copies des cartes de visite collectées auprès des contacts et prestataires de services aux entreprises lors de la visite
  • Détails des visites des locaux commerciaux existants et des éventuelles rencontres avec les propriétaires actuels

 

Investir au Yukon

Pour le plan d'affaires du Yukon, vous devez investir au moins 300 000 $ et détenir au moins le tiers des actions de l'entreprise proposée.

 L'examen d'un cas dans le cadre du Programme d'entrepreneuriat du Yukon est gratuit.

Le voyage de découverte n'est pas requis pour le programme d'entrepreneuriat du Yukon, mais il rapporte des points supplémentaires.

  • États financiers de fin d'année
  • Réception des relevés de loyer personnel ou d'hypothèque de logement
  • Réception des factures d'eau, d'électricité, de gaz
  • Reçu de loyer commercial ou versement hypothécaire
  • Réception des factures d'eau, d'électricité et de gaz de l'établissement
  • Liste des fournisseurs et clients de l'entreprise
  • Autres documents requis par YBNP

À partir du moment où vous recevez tous les documents nécessaires, il faut généralement 18 mois pour obtenir la résidence permanente au Canada.

 

Investir dans les régions du Nord-Ouest

Le coût de l'examen du dossier dans le cadre du programme d'affaires des Territoires du Nord-Ouest du Canada est de 2 800 $.

Le processus de demande et d'obtention de la résidence permanente dans le cadre du programme d'affaires des Territoires du Nord-Ouest du Canada dure environ deux ans.

Agriculture, pêche, fabrication, ressources naturelles comme l'exploitation minière, pétrolière et gazière, tourisme et industrie cinématographique

Le plan d'affaires doit inclure, mais sans s'y limiter, les éléments suivants :

  • Dénomination sociale proposée et description du concept commercial
  • Informations sur la propriété de l'entreprise, le partenariat, la propriété et les droits de vote
  • Industrie ou domaine d'activité proposé
  • Emplacement suggéré pour les entreprises
  • Programmes d'établissement dans les régions du Nord
  • Réalisations en matière de gestion du demandeur en rapport avec l'entreprise proposée
  • Le montant de l'investissement proposé et une explication de la façon d'utiliser ce montant
  • Budgets et dépenses estimés pour le démarrage de l'entreprise
  • Données financières préliminaires et plan financier (le cas échéant)
  • Nombre d'emplois à créer pour les résidents des TNO
  • Les recherches effectuées sur le marché et toutes les analyses qui vont avec
  • Une liste des visites précédentes ou futures prévues dans le Territoire du Nord (le cas échéant)
  • Toute préparation et formation à l'entrepreneuriat dans les régions du Nord, y compris le titre des cours et le nom des institutions (le cas échéant)
  • Noms des organisations, adresses postales, numéros de téléphone et e-mails des prestataires de services aux entreprises spécialisés avec lesquels le demandeur a été en contact et a établi une relation commerciale active ou un accord monétaire avec eux.
  • Un résumé des personnes engagées ou consultées pour la préparation ou l'interprétation du plan d'affaires, ainsi que le nom, le nom de l'organisation, l'adresse postale, l'adresse e-mail et le numéro de téléphone de chacune d'elles.

 

Investissements à Terre-Neuve-et-Labrador

Le délai d'examen des candidatures au programme d'entrepreneuriat de Terre-Neuve-et-Labrador dépend du temps requis pour approuver les documents de candidature, ainsi que du volume de candidatures reçues.

Les frais d'examen des demandes selon la méthode de l'entrepreneur étranger de Terre-Neuve-et-Labrador sont de 1 000 $.

200 mille dollars canadiens

Agriculture, aquaculture, technologie et ressources naturelles comme le pétrole, le gaz et l'exploitation minière

Oui, compte tenu de la personne principale, jusqu'à 10 personnes peuvent participer par le biais d'une candidature au programme d'investissement de cette province. Ces personnes peuvent être des citoyens canadiens, des résidents permanents du Canada ou des étrangers.

Visa d'achat d'affaires au Canada

Non Vous pouvez également demander une approbation d'IMT depuis l'extérieur du Canada.

Oui. En tant que propriétaire de cette entreprise, on s'attend à ce que vous gériez activement votre entreprise au Canada, votre présence au Canada est donc requise.

Oui. L'une des principales conditions pour acheter une entreprise au Canada et obtenir un permis d'EIMT, suivi d'un permis de travail, est de créer des opportunités d'emploi pour les Canadiens. Le non-respect de cette condition peut avoir une incidence négative sur la prolongation de votre visa de travail et votre demande de résidence permanente au Canada.

Vous devez garantir à Immigration Canada que vous continuerez d'exploiter votre entreprise pendant un an après avoir obtenu la résidence permanente. Mais après cette période, vous pouvez le vendre.

Après avoir trouvé la bonne entreprise au Canada, il faut généralement 2 à 3 mois pour obtenir l'EIMT et après avoir soumis la demande de visa de travail canadien, il faut généralement 4 à 6 mois pour l'obtenir. Bien sûr, selon les conditions de l'Ambassade du Canada, ce délai peut être plus court ou plus long.

Le coût des études au Canada

 Les frais de scolarité des universités canadiennes se situent entre 10 000 et 20 000 dollars pour les étudiants de premier cycle et entre 13 000 et 25 000 dollars pour les maîtres. Entre 5 000 et 15 000 dollars au doctorat. Dans le cas de certaines universités, les frais de scolarité seront payés avant l'obtention du visa, et dans le cas d'autres, après l'entrée au Canada et l'inscription dans l'établissement concerné.

Emplacement Grade Frais de scolarité annuels
(dollars canadiens)
Tout le Canada Maîtrise 22 346
Maîtrise et doctorat 14 520
Terre-Neuve-et-Labrador Maîtrise 9 360
Maîtrise et doctorat 2 810
Île-du-Prince-Édouard Maîtrise 22 146
Maîtrise et doctorat 10 586
Nouvelle-Écosse Maîtrise 14 705
Maîtrise et doctorat 16 601
Nouveau-Brunswick Maîtrise 13 125
Maîtrise et doctorat 10 432
Québec Maîtrise 20 269
Maîtrise et doctorat 14 330
Ontario Maîtrise 27 627
Maîtrise et doctorat 19 928
Manitoba Maîtrise 14 385
Maîtrise et doctorat 10 032
Saskatchewan Maîtrise 18 096
Maîtrise et doctorat 5 513
Alberta Maîtrise 20 412
Maîtrise et doctorat 8 993
Colombie britannique Maîtrise 20 485
Maîtrise et doctorat 12 877
 

Les frais de scolarité de certaines des meilleures universités au Canada sont les suivants:

  • Université de Toronto : entre 15 000 et 57 000 dollars canadiens par an
  • University of British Columbia : Entre 1 300 et 52 000 dollars canadiens par an
  • Université McGill : Entre 2 200 et 58 000 dollars canadiens par année

En général, le coût des études dans les collèges canadiens est moins cher que dans les universités. Chaque collège au Canada a fixé des frais de scolarité spécifiques pour les étudiants. Ces frais de scolarité peuvent varier entre 13 000 et 16 000 dollars canadiens par année.

L'éducation dans les écoles publiques canadiennes est gratuite pour les citoyens canadiens. Bien sûr, dans de nombreuses situations, les enfants de personnes qui ont un permis de travail au Canada sont également inclus dans cette gratuité. Cependant, chaque école au Canada a des frais de scolarité spécifiques pour les étudiants étrangers. Ces frais de scolarité s'élèvent en moyenne à 16 000 dollars canadiens par année.

Le revenu minimum au Canada est de 14 dollars de l'heure et la possibilité  de travailler comme étudiant au Canada  pendant les heures d'études est de 20 heures par semaine. Lorsque l'université est fermée, il est possible de travailler à temps plein. Les étudiants célibataires peuvent gagner jusqu'à l'allocation de subsistance. Mais les étudiants mariés sans enfants, parce qu'ils ont la possibilité de travailler ensemble, ils peuvent couvrir le coût de la vie et les frais de scolarité. Si vous êtes marié et avez des enfants, il est probable qu'un seul parent pourra travailler. Vous devez donc être prêt pour les dépenses.

Le coût de l'assurance maladie pour les étudiants étrangers varie dans chaque province canadienne (moyenne entre 400 $ et 800 $ par année). Par exemple, ce coût en Colombie-Britannique est de 860 dollars canadiens par année.

Selon le rapport Mercer en 2020, Toronto était reconnue comme la ville la plus chère au Canada pour vivre. La ville de Vancouver s'est également classée deuxième.

Visa indépendant pour artistes et sportifs

Cela signifie que l'athlète ou l'artiste est connu au niveau mondial ou travaille au plus haut niveau de ce domaine et que ses collègues le connaissent au même niveau. Dans certains sports ou activités peu populaires, il existe des règles qui protègent ces personnes, et même si elles ne sont pas mondialement reconnues, il suffit d'être au plus haut niveau de leur discipline.

Il existe différentes méthodes dans ce domaine que nous vous suggérons de consulter avec votre consultant en immigration. Mais si on veut en mentionner quelques-uns, on peut mentionner un précédent voyage au Canada, ou avoir un plan d'affaires solide, ou trouver des partenaires d'affaires au Canada, ou avoir une expérience en affaires dans le domaine recherché, ainsi que le niveau d'anglais ou Français.

Les artistes et athlètes de ce domaine doivent convaincre l'agent que vous continuerez votre activité après votre entrée au Canada et que vous démarrerez une entreprise par ce biais. Dans le cas des agriculteurs, ils doivent prouver qu'ils ont la capacité d'acheter une ferme au Canada et qu'ils connaissent tous les détails de la gestion agricole au Canada, tels que la géographie du Canada, les questions liées à l'eau et au sol et les lois agricoles. au Canada.

Ce cas est très spécialisé et diffère d'un cas à l'autre. Consultez votre conseiller à cet égard.

Visa touristique canadien

De nombreux voyageurs ont besoin d'un visa de visiteur pour entrer au Canada, qui se divise généralement en 4 catégories :

  1. Les personnes qui ont l'intention de  rendre visite  à leurs parents et amis ;
  2. Les personnes qui   veulent entrer au Canada à des fins récréotouristiques ;
  3. Les personnes qui   ont l'intention d'entrer dans ce pays pour rechercher des opportunités commerciales . Ce type de visa est également appelé visa de visite d'affaires ; Et
  4. Les personnes qui  entrent dans un aéroport canadien en transit  et qui veulent se rendre dans un autre pays à partir de là.

Les tests médicaux ne sont pas requis pour un visa de touriste canadien, mais si demandé par le ministère de l'Immigration du Canada, vous devez subir des tests médicaux approuvés par eux. 

Des problèmes médicaux et de mauvais antécédents peuvent entraîner le rejet d'un visa de touriste canadien.

Vous pouvez augmenter vos chances pour ce type de visa en considérant les éléments suivants et en les ajoutant à votre dossier touristique :

  1. Obtenir un visa Schengen et voyager dans les pays Schengen en Europe
  2. Voyager dans d'autres pays du monde
  3. Augmenter les actifs et les propriétés dans votre pays tels que la maison, le terrain, l'appartement, le magasin, la voiture chère, etc.
  4. Augmentation de la capacité financière dont la source est connue
  5. Fournir des documents qui montrent votre attachement professionnel, social et affectif à votre pays.

Avec un visa de touriste canadien, vous ne pouvez pas obtenir directement la résidence permanente canadienne, mais vous devez d'abord le changer en visa d'études ou en visa de travail et faire une demande de résidence permanente après avoir franchi les étapes et acquis au moins un an d'expérience de travail au Canada.

Les Iraniens avec plusieurs visas canadiens peuvent voyager dans d'autres pays en plus du Canada lui-même

Mexique

Panama

Costa Rica

Îles d'Antigua-et-Barbuda

chemisier

Bermudes

Anguilla

République dominicaine

Géorgie

Îles Vierges britanniques

îles Turques-et-Caïques

Macédoine du Nord

Cuba

Monténégro

Diamètre

 

Les visas touristiques à entrée simple ou simple sont valables 6 mois.

Les visas touristiques à entrées multiples peuvent être valables 5 ans, 10 ans ou un mois avant la date d'expiration du passeport.

Lorsque vous entrez dans un aéroport canadien avec un visa touristique et que vous remettez votre passeport à un agent d'immigration, celui-ci peut ou non tamponner votre passeport. Dans les deux cas, après être entré au Canada,  le temps maximum que vous pouvez rester dans ce pays est de 6 mois,  et sachez que vous devez quitter le pays après la fin des 6 mois. 

Parfois, l'agent d'immigration décide de préciser la date de votre départ du pays. Dans ce cas, il émet une lettre semblable à un permis principal (photo ci-dessous) et précise l'heure de votre départ du Canada et l'enregistre dans le système. 

Comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessus, l'agent a déclaré que la date limite pour séjourner au Canada est le 30 septembre 2023 et que le titulaire du visa de touriste doit quitter le Canada à cette date. 

Si vous ne souhaitez pas quitter le Canada après le délai de 6 mois et avez l'intention de rester plus longtemps dans ce pays, vous devez alors demander une prolongation de visa. Il est possible de prolonger ces 6 mois depuis le Canada en présentant votre passeport avec tous les tampons d'entrée et en ayant des raisons convaincantes. Sur la base de la demande de prolongation de visa, l'agent émettra un document appelé fiche du visiteur et précisera la prochaine date de départ. 

Dans les situations où vous avez l'intention d'accompagner votre enfant étudiant avec un visa touristique (avec un visa d'études) et que la durée de ses études durera au moins un an, dans cette situation, afin de ne pas avoir besoin d'une prolongation après 6 mois, l'agent du Département de l'immigration dès le début pour Vous recevrez une lettre d'enregistrement du visiteur et elle précisera la date de votre départ, qui est généralement la même que la date de fin des études de votre enfant.

Non, vous n'êtes pas autorisé à travailler dans ce pays avec un visa touristique canadien.

Avec un visa de touriste canadien, vous pouvez épouser un citoyen ou un résident permanent de ce pays et demander un visa de mariage canadien. Étant donné que la période d'examen pour ce type de visa est un peu longue et peut prendre plus de 6 mois, on craint que le visa touristique n'expire.

Dans cette situation où vous attendez un visa de résidence permanente par mariage, demandez une prolongation de votre visa de touriste avant son expiration afin que vous puissiez obtenir une fiche de visiteur et rester plus longtemps au Canada.

L'un des avantages d'un visa de touriste canadien est que vous pouvez entrer au Canada avec ce visa et y donner naissance à votre enfant. Selon la loi sur la citoyenneté canadienne, les bébés nés d'étrangers dans ce pays sont considérés comme des citoyens canadiens et peuvent profiter des avantages de la citoyenneté de ce pays. 

Si la période de validité de votre visa de touriste expire, ce visa ne peut pas être renouvelé et si vous voulez avoir un visa de touriste canadien, vous devez redemander ce type de visa.

Mais si vous êtes au Canada et que votre visa touristique est toujours valide, mais que la période de séjour (jusqu'à 6 mois par entrée) est terminée, dans ce cas, vous pouvez demander une prolongation de votre séjour en fournissant des raisons suffisantes, ou alors -appelé Demander un enregistrement de visiteur.

La demande d'un visa touristique canadien n'a pas de limite d'âge, mais en raison des conditions particulières requises pour ce type de visa, les célibataires et les jeunes n'ont pas beaucoup de chance s'ils veulent demander ce type de visa seuls, à moins qu'ils ne soient accompagnés de divers types de titulaires de visa Demander d'autres visas canadiens.

Non, vous devez quitter le Canada pour demander un super visa canadien.

Non Vous devez demander un visa d'études pour votre enfant.

Non Mais votre historique de visa aide beaucoup à obtenir un visa de touriste canadien. Cela peut montrer à l'agent que vous n'avez pas l'intention de rester au Canada.

Vous n'êtes pas obligé d'engager un avocat pour tout type de visa. Mais si vous décidez d'utiliser les services d'avocats ou de consultants, vous devez absolument demander l'aide d'avocats ou de consultants juridiques. Selon l'ordre du Département de l'immigration d'utiliser les services d'avocats en immigration légale, tout type de paiement à des agences, des centres sans l'approbation du Département de l'immigration et des personnes non agréées peut entraîner le rejet de votre dossier.

Super visa de 10 ans pour les parents

Un super visa est délivré pour une période de 10 ans, et vous pouvez rester au Canada pendant un maximum de 5 ans sans renouveler votre statut, mais avec un visa de touriste canadien, vous ne pouvez rester dans ce pays que pendant 6 mois.

Non, si vous avez un visa de visiteur et que vous souhaitez demander un super visa canadien, vous devez faire une demande de super visa séparément.

Non, si vous êtes au Canada avec un visa de visiteur et que vous souhaitez demander un super visa, vous devez quitter le Canada et demander ce type de visa à l'extérieur du Canada.

Oui, les parents ou grands-parents doivent passer un test médical et être en bonne santé physique lors de la demande de visa familial canadien.

La réponse à cette question est positive. Vous ne devez avoir aucun problème en termes de casier judiciaire pour le visa de parent canadien.

Non, en plus des parents, les grands-parents citoyens ou résidents permanents du Canada peuvent également demander ce type de visa.

Oui, pour un super visa, vous devez souscrire une assurance médicale valide pendant au moins un an à compter de votre arrivée au Canada et couvrant au moins 100 000 $.

Oui, ce type de visa est valable 10 ans et est donc temporaire.

La réponse à cette question est négative. Vous ne pouvez pas demander le super visa de vos parents depuis le Canada.

Si requis par le ministère de l'Immigration canadien, l'invitation au Canada pour les parents doit être notariée ou notariée dans les bureaux officiels canadiens.

Règles pour entrer au Canada après l'obtention d'un visa

Lorsque vous apportez un article individuel au Canada, c'est comme si cet article vous appartenait. L'agent peut vous poser des questions sur le contenu du sac ou de la valise. La responsabilité de tout ce qui est illégal vous incombera directement.

Assurez-vous de vérifier la date d'expiration de votre passeport et de votre permis d'études ou permis de travail. Si ces documents sont expirés au moment du retour, vous ne pourrez pas entrer au Canada. De plus, si vous êtes étudiant, apportez votre dossier académique pour montrer que vous avez suivi les règles de l'étudiant.

Avoir un permis de maître ou un permis de travail n'est pas une garantie pour l'octroi d'un visa avec d'autres membres de la famille. Mais si vous étudiez ou travaillez au Canada, vous pouvez envoyer une invitation aux membres de votre famille pour demander un visa de touriste canadien. La plupart des collèges et universités ont des lettres préparées à l'avance qui vous seront envoyées lors de votre candidature. Vous pouvez soumettre cette lettre en tant que document indiquant votre statut de résidence au bureau de l'immigration.

Vous êtes à l'extérieur du Canada ou prévoyez voyager pendant vos études ou votre travail au Canada? Vous avez besoin d'un permis d'études ou d'un permis de travail et d'un visa marqué dans votre passeport. Si vous n'avez pas de visa, vous ne pourrez pas revenir au Canada.

Définitivement oui. Attention, si vous voyagez dans des pays qui nécessitent un visa, faites une demande de visa à l'avance.

Par exemple, si vous prévoyez voyager en Europe, vous devez demander un visa au bureau consulaire de ce pays au Canada.

Il n'est pas nécessaire de demander un visa touristique pour voyager au Mexique ou à Cuba, et avoir un visa canadien vous permettra automatiquement d'entrer dans ces pays. Bien sûr, pas pour le travail ou la résidence permanente et uniquement pour les voyages touristiques.