Financement du visa étudiant canadien

L’importance de la capacité financière pour obtenir un visa d’études canadien

La capacité financière est l’un des documents les plus importants requis pour un visa d’étudiant canadien. Le département d’autonomisation financière a de nombreux détails et le simple fait de préparer quelques lettres bancaires, relevés bancaires et autres documents de propriété ne vous rend pas financièrement éligible pour recevoir un visa d’études canadien.

 

Trois principes de base dans le financement du visa d’études canadien

Le premier principe Vous devez prouver que vous pouvez vous permettre les dépenses

Selon la loi canadienne sur l’immigration, un candidat pour étudier au Canada doit être en mesure de fournir le coût des études au Canada et le coût de la vie au Canada pour la première année. Par exemple, si les frais de scolarité du demandeur sont de 15 000 $ par année, il doit prouver ce montant à l’ambassade ainsi que le coût de la vie pour la première année et les frais de voyage au Canada (argent du billet canadien) via son compte bancaire ou son parrain. . 

Lors de la demande d’un permis de maîtrise, le montant de l’aide financière n’est vérifié que pour la première année, mais l’agent prête également attention aux revenus de la famille et à d’autres éléments qui permettent que de l’argent soit disponible dans les années à venir. 

Le deuxième principe Vous devez démontrer que vous êtes en bonne santé financière

En d’autres termes, vous devez prouver que vous pouvez subvenir à vos besoins et à ceux des membres de votre famille qui vous accompagnent pendant votre séjour au Canada. Cette question est examinée séparément de la question de la capacité financière. Ici, votre force globale en termes de finances et les liens financiers que vous avez avec votre pays sont pris en compte. 

Le troisième principe Il est préférable de montrer d’où viennent vos ressources financières

Il est intéressant de noter que selon les instructions données dans le document n ° 12 du Canada, selon le type de pays à partir duquel vous postulez, le degré de rigueur des agents varie. Pour les pays à haut risque (l’Iran est l’un de ces pays), les agents doivent contrôler des documents complets concernant la circulation financière, les lettres bancaires, etc. Dans le cas des pays à faible risque (comme les pays européens), seul un compte bancaire d’un jour suffit pour obtenir un visa. 

 

Quelle est la capacité financière minimale pour un visa étudiant canadien ?

Mais la question de tous les candidats à étudier au Canada est de savoir quel est le montant minimum que nous devons montrer à l’ambassade ?

En réponse à cette question, expliquons que selon la loi du ministère canadien de l’immigration, vous devez avoir la capacité de supporter au moins 12 mois de frais d’études et de subsistance au Canada. Naturellement, si vous êtes marié, vous devez également calculer les dépenses de vos compagnons pendant un an.

Mais comment cette capacité financière du Canada est-elle calculée? La réponse est très simple:

Trouvez vos frais de scolarité pour un an à partir de la lettre d’acceptation des études au Canada ou du site Web du centre d’éducation. Ajoutez ensuite ce nombre avec les valeurs inférieures. Par exemple, si vos frais de scolarité s’élèvent à 16 000 $ par année et que vous êtes célibataire et que vous allez en Colombie-Britannique, vous devriez faire le calcul comme ceci :

16000 + 10000 = 26000

Oui, 26 000 $ est le montant minimum que vous devez montrer sur votre compte bancaire. Naturellement, plus ce montant est élevé, plus l’agent aura confiance que vous serez en mesure de subvenir à vos besoins. Le montant minimum d’argent requis pour couvrir les dépenses d’un étudiant (et des membres de sa famille qui l’accompagnent) est le suivant :

 

Capacité financière minimale requise hors Québec en 2023

Personnes voyageant au Canada Coût de la vie annuel
(sans frais de scolarité)
Frais de subsistance mensuels
(sans frais de scolarité)
Étudiant 10 000 833
Le premier membre de la famille 4 000 333
Tout autre membre de la famille 3 000 255

 

Par exemple

Si vous et deux membres de votre famille souhaitez vivre à l’extérieur de la province de Québec, Canada, vous aurez besoin des montants suivants :

  • Frais de subsistance (pour les étudiants) : 10 000 $
  • Frais de subsistance (pour le premier membre de la famille): 4 mille dollars
  • Frais de subsistance (pour le deuxième membre de la famille): 3 mille dollars
  • Total : 17 mille dollars

 

Capacité financière minimale requise dans la province de Québec en 2023

Personnes voyageant au Canada Coût de la vie annuel
(sans frais de scolarité)
Frais de subsistance mensuels
(sans frais de scolarité)
1 personne de moins de 18 ans 6 569 547
1 personne de 18 ans ou plus 13 134 1 095
2 personnes de 18 ans ou plus 19 264 1 605
2 personnes de 18 ans ou plus et 1 personne de moins de 18 ans 21 579 1 798
2 personnes de 18 ans ou plus et 2 personnes de moins de 18 ans 23 290 1 941

Les montants sont en dollars canadiens.

Remarque : La capacité financière pour un visa étudiant au Canada est également calculée avec la même formule.

 

Preuve de capacité financière pour les compagnons étudiants

Si votre conjoint et vos enfants vous accompagnent lors de votre voyage au Canada, vous devez ajouter leurs frais de subsistance pour un an à vos dépenses. Les documents financiers prouvant la capacité financière de votre conjoint comprennent les relevés bancaires, les relevés bancaires, les lettres d’emploi, les feuillets légaux, les dossiers d’assurance ou les contrats de travail. 

Si vous avez une société enregistrée, des documents connexes tels que le journal officiel, les statuts et d’autres documents peuvent montrer la capacité financière de votre conjoint en tant que compagnon. Avoir tout type de document immobilier que nous avons mentionné dans la section précédente prouve leur capacité financière. 

Si votre femme a un compte bancaire conjoint avec vous ou si ses revenus sont inscrits sur votre compte, cela montre sa capacité financière. Même si votre conjoint ne travaille pas et ne peut pas fournir de documents financiers, tant que vous pouvez démontrer le coût de la vie au Canada pendant un an grâce au montant bancaire de votre compte, il n’y a aucun problème à prouver la capacité financière de votre conjoint.

Quelle est la capacité financière pour un visa canadien d’accompagnement de touriste?

Si vous êtes la mère ou le père d’un étudiant, ou si votre conjoint a un visa étudiant ou un visa de travail, vous devez fournir un soutien financier.
Mais combien?

Autant que nécessaire pour le voyage. Par exemple, si votre voyage coûte 10 000 $, vous devez fournir au moins 10 000 $ de financement. N’oubliez pas d’inclure les dépenses imprévues telles que les problèmes médicaux dans ce montant. 

Le montant du financement pour un visa touristique canadien est différent de celui d’un visa étudiant. En moyenne, vous devriez payer environ 2 000 $ pour un séjour d’un mois dans ce pays. Par conséquent, si l’on considère le délai maximum de 6 mois, vous devez prévoir environ 12 000 dollars pour le financement de votre visa touristique.

Examen des dossiers rejetés en raison de moyens financiers

Dans un autre article, nous avons passé en revue toutes les questions liées au refus de visa canadien. Ici, nous ne faisons référence qu’à la question des ressources financières. 

 Ne doutez pas des principes et des règles !

Dans les lettres de rejet du Canada, une série d’éléments par défaut sont donnés, dont l’un fait l’objet de vos conditions financières. Si vous êtes rejeté malgré tous les points énumérés dans cet article et que la lettre de l’agent de rejet mentionne le problème financier, ne doutez de rien. Vous avez bien fait votre travail.

Les problèmes liés à la capacité soulevés par les agents dans les lettres de rejet sont classés dans l’une des catégories suivantes.
  • La source de l’argent à la banque est inconnue. 
  • Le résultat des conditions financières et économiques du demandeur pour étudier au Canada et payer les frais de scolarité ne semble pas raisonnable. 
  • Il semble que le demandeur bénéficie de conditions économiques stables dans son pays.